AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
11 Octobre 2017

Libérateurs ou pillards?

 

Au centre: le Rwandais James Kabarebe alors colonel-commandant des troupes rwandaises déployées au Zaïre. A droite: le commandant "Hyppolite" alias "Joseph Kabila", son aide de camp.

En septembre 1996, les Zaïrois entendaient parler pour la première fois de la "guerre des Banyamulenge". Il s’agit, disait-on, des Tutsis qui auraient pris des armes contre les autorités de Kinshasa afin de reconquérir leur citoyenneté zaïroise remise en question.

Depuis Kigali, un certain Muller Ruhimbika - le même qui occupe le poste de ministre du Plan dans l’actuel gouvernement provincial du Sud Kivu - émettait des communiqués rageurs repris complaisamment par les médias internationaux en général et l’Agence France Presse en particulier. Il exigeait ni plus ni moins que la démission du président Mobutu.

Revendiquant son appartenance à une tribu inconnue jusque là dite "Banyamulenge", Ruhimbika s’exprimait au nom de l’ADP (Alliance démocratique des peuples) de Déogratia Bugera, alias "Douglas", un Tutsi du Territoire de Rutshuru au Nord Kivu.

Fin octobre de cette même année, les Zaïrois - fatigués par six années interminables de transition démocratique sous Mobutu Sese Seko - apprenaient la naissance à Goma d’une "rébellion" dénommée AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre). Elle a pour "porte-parole" un fils du pays dont on n’entendait plus parler. Son nom : Laurent Kabila. Un général sans troupes d’un parti maoïste, le PRP (Parti de la révolution populaire).

Pour la petite histoire, l’AFDL n’a pas été créée par les Zaïrois d’alors. C’est une trouvaille de l’Ougandais Yoweri Museveni et de celui qui était encore son "filleul" en l’occurrence Paul Kagamé, alors ministre de la Défense et vice-président du Rwanda.

Outre le PRP, l’AFDL était de composée de l’ADP de Bugera, le CNRD (Conseil national de résistance pour la démocratie) du lumumbiste André Kisase Ngandu et du MRLZ (Mouvement Révolutionnaire pour la Libération du Zaïre) d’Anselme Masasu Nindaga.

Représentant du PRP en Belgique, Gaétan Kakudji publiait, le 30 octobre 1996, à Bruxelles, le tout premier communiqué émanant du porte-parole de l’AFDL. "(...) la mission de l’AFDL est de libérer tous les citoyens sans la moindre discrimination raciale, ethnique, tribale ou de nationalité quelconque", peut-on lire.

Lors des points de presse qui s’en suivront, LD Kabila va "affiner" sa communication en précisant que ce mouvement entendait abattre la dictature de Mobutu pour instaurer la démocratie et l’Etat de droit. Après quelques moments d’hésitation, les Zaïrois n’avaient plus que trois mots dans la bouche : "Vive les libérateurs!".

Après la prise du pouvoir le 17 mai 1997 à Kinshasa, les Zaïrois rebaptisés Congolais attendront en vain les changements promis. Bien au contraire, ils assistent et continuent d’assister avec stupeur aux verrouillages des espaces de liberté conquis sous Mobutu. Pire, l’unanimisme et les discriminations ethniques font un retour en force. "L’AFDL est un conglomérat d’aventuriers", lancera LD Kabila quelques mois avant son "assassinat" (?) le 16 janvier 2001.

Kabila est mort, vive "Joseph Kabila"! C’était le 26 janvier 2001. Depuis cette dernière date, il ne se passe pas un mois sans que les Congolais apprennent via les médias internationaux un scandale à la limite de la délinquance impliquant le "raïs" et sa fratrie.

Six mois à peine après le décès non-élucidé à ce jour du président LD Kabila, on apprenait que Jaynet "Kabila" est allée planquer "ses" avoirs dans les paradis fiscaux. Inconnue du grand public, cette dernière n’a été remarquée que lors des obsèques de Mzee. La révélation la concernant a été faite en mars 2016 par un groupe de journalistes occidentaux dans le cadre de l’enquête dite "Panama papers". Plusieurs autres "révélations" vont suivre.

L’Agence américaine Bloomberg crédite la "famille" de pas moins de 70 entreprises dans lesquelles celle-ci aurait des parts. Le journaliste américain Richard Miniter, lui, assure que "Joseph Kabila" posséderait 15 milliards de dollars US cachés dans les paradis fiscaux. On n’oubliera pas le scandale divulgué par Jean-Jacques Lumumba sur les magouilles financière à la BGFI Bank Congo (Le Soir daté du 29.10.2016). On oubliera pas non plus le bradage du patrimoine minier de la Gécamines. David Lewis de Reuters a fait état en avril 2017 du scandale relatif au passeport biométrique. La liste est loin d’être exhaustive.

En ce début du mois d’octobre 2017, "Le Journal de Montréal" publie une enquête minutieuse menée par Hugo Joncas. Le journaliste dévoile le parc immobilier que le directeur financier de "Joseph Kabila", le nommé Emmanuel Adrupiako, vient d’acquérir à Montréal, au Québec (Canada). Le "financier" du "raïs" a investi plus de 3 millions $ dans des appartements de luxe.

Adrupiako serait sans doute un prête-nom de ces pseudo-libérateurs qui sont en réalité des pillards. Une bande de pillards qui a transformé le Congo-Kinshasa en caverne d’Ali Baba. Tout a une fin...

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2017

 

3 Réactions

Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 12/10/2017 10:28:49
Dans la diaspora congolaise, il y a des juristes, des avocats, des professeurs de droit, etc... Au lieu de pleurnicher, il faut que cette élite mobilise les moyens légaux pour empêcher ces voleurs de jouir de ces biens mal acquis. Il faut créer des alliances avec les partis de gauche européennes, des intellectuels de gauche ; lancer des plaintes tous azimuts. Ces voleurs n?ont pas planqué leur fric au Congo où il n?existe aucune banque sérieuse. L?argent est en occident. Cherchez-le et vous trouverez.



Bernard B. [tshamwa@bluewin.ch] 26/10/2017 14:50:43
Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

Thème :
Que se passe-t-il après les négociations des Evêques de la CENCO en Belgique et en France ?

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a exprimé mardi à Bruxelles son inquiétude face à la détérioration générale de la situation en République démocratique du Congo (RDC), alors que la perspective de tenir dans les délais les élections, prévues en principe d’ici la fin de l’année pour assurer une alternance démocratique, s’éloigne de jour en jour. - La Libre Afrique du 26.09.2017.

Toyebi té denge nini masolo ya ba Evêques ya biso esalemaki pe esukaki na Belgique pe na France. Kasi, tokoki kosala Etude ya biso à partir des signes manifestes qui sont en rapport direct avec les négociations de nos Evêques : 1) L’Inauguration de la nouvelle ambassade de Belgique à Kinshasa bloquée - Politico ! 09.10.2017 ; 2) Mende à Bruxelles - 19.10.2017 ; 3) Réunion ya ba Chefs d’Etat na Brazzaville - 19.10.2017 ; 4) La RDC admise au Conseil des droits de l’homme - 19.10.2017 ; 5) La présence de Tshilombo Félix na réunion na Brazzaville - 21.10.2017 ; 6) Arrivée de l’Ambassadrice américaine Nikki Haley à Kinshasa - 23.10.2017 ; 7) Kokende ya Tshilombo na Lubumbashi - 23.10.2017.

Makambo oyo manso malandani kobanda le 26.09.2017, date ba Eêques ya CENCO basalaki négociations ya bango na ba belges na ba français. - Ezali « Remue-Ménage ».

Le Remue-MĂ©nage en Politique de Machiavel :

Na Politique de Machiavel, Remue-ménage ezalaka denge moko na « Gesticulation Politique ». Tina na yango ezalaka ya kolakisa tè « Sujet ezali ko retenir attention ya ba politiciens », même si ce remue-ménage est une simple « Gesticulation Politique ».

Remue-ménage politique, lokola Gesticulation politique, ezalaka utilisés na objectifs misato : 1) Distraire les revendicateurs, 2) Intimider l’Imposteur, 3) Rouler les deux parties dans la farine, à son profit.

Que signifie le Remue-ménage actuel ? Est-il pour ou contre la RDC ?

Elembo esengeli kopesa biso signification ya Remue-ménage oyo ezali « Evocation par Didier Reynders de l’Inauguration de la Nouvelle Ambassade Belge à Kinshasa ». Ambassade oyo ezuaki ba ménaces de fermeture tango Union Européenne ezuaki ba Sanctions contre bakonzi ya Pouvoir d’Occupation en RDC.
« RDC : des diplomates belges menacés d’expulsion
Mis en ligne le 16/06/2017 - Colette Braeckman

À Kinshasa, les sanctions européennes contre des personnalités du régime ne passent pas. Des responsables belges pourraient être indésirables et des ambassadeurs expulsés… »

Nouvelle Ambassade Belge en RDC.

« La Belgique s?offre une nouvelle ambassade à Kinshasa
Posté le: Wednesday, August 27, 2014

Les jours à venir, la Belgique va s?offrir une nouvelle ambassade à Kinshasa. La pose de la première pierre des travaux de construction de l?immeuble qui va abriter la nouvelle ambassade de Belgique en RDC a été faite mardi 26 août à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC). La cérémonie de cet événement a été symboliquement faite par le ministre d?Etat Belge, Armand De Decker, et le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda.

Au cours de cette cérémonie, l?ambassadeur de la Belgique en RDC, Michel Lastschenko, a déclaré que l?immeuble de quatre niveaux sera construit sur une surface de 5 000 mètres carrés au croisement de l?avenue Libération (ex-24 Novembre) et du Boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe. Un grand immeuble à l?image d?un grand pays qu?est la Belgique.
Pour la petite histoire, le terrain où sera érigé cet immeuble appartenait aux compagnies belges d?aviation Sabena et SN Bruxelles.

Pour l?ambassade belge, la construction de ce nouvel édifice s?imposait et est une nécessité en raison du vieillissement de l?ancien bâtiment (construit en 1950) qui abritait les locaux de cette ambassade. Vieux de 64 ans, cet ancien bâtiment méritait d?être remplacé, les règles et les exigences de la modernité ont appelé à l?érection d?un nouveau bâtiment plus moderne.

Si le nouvel immeuble va désormais abriter tous les services de l?ambassade, y compris ceux de la Coopération technique belge (CTB), il est vrai que les demandes de visas pour la Belgique continueront à se faire à la maison Schengen.

Les ambassades des Pays-Bas et du Luxembourg dans cet immeuble

Le nouvel immeuble en construction va, apprend-on du site internet de Radio Okapi, abriter, en plus des services cités plus loin, ceux des ambassades des Pays-Bas et du Luxembourg. A en croire l?ambassadeur de la Belgique en RDC, Michel Lastschenko, cette nouvelle disposition est une première dans le monde.

Le ministre d?Etat belge, Armand De Decker, a déclaré que cette nouvelle ambassade est un symbole fort de la présence de la Belgique en RDC et d?excellentes relations qu?entretiennent les deux pays. " Un geste politique de confiance en l?avenir ", a-t-il ajouté.

Selon la même source, c?est l?entreprise belge de construction Willemem qui va exécuter les travaux de construction dont le coût et la durée des travaux n?ont pas été révélés au cours de cette cérémonie.

En s?offrant ce nouvel immeuble, le Royaume de Belgique entend ainsi garder son rang aussi bien de partenaire privilégié du Congo-Kinshasa que d?ancienne métropole.

Kléber Kungu
Kinshasa, 27/08/2014
L?Observateur, via www.congosynthese.com ».

Soki totali liboso esika ba belges baponi po na kotonga ambassade ya bango ya sika (Avenue de la Libération, en face du Boulevard du 30 juin), tozali komona tè ambassade oyo ezali na rapport na Occupation rwandaise na RDC, po etongami na « avenue de la Libération ». Ba Occupants babongolaki déjà kombo ya avenue oyo lokola babongolaki kombo ya avenue ya Parlement de la RDC, oyo babengi « Avenue de Lemera », po na kokumisa « Accord de Lemera » oyo epesi bango RDC mobimba. - Ezali na Parlement tozuaki indépendance, ezali na parlement Kanambe afandi na bokonzi ya Occupation po na kolakisa tè Indépendance na Souveraineté ya RDC ekufi.

Ambassade oyo, contrairement à toutes les ambassades du monde, ekosangisa ba mboka misato : Belgique, Pays-Bas, na Luxembourg ! Kasi, kombo na yango ekozala « Ambassade de Belgique » ! - Ezali likambo ya kokamua. Ba mboka oyo misato ezali indépendants et souverains, denge nini nyonso misato ekomi mboka moko na kati ya ambassade moko ? - Eyano na motuna oyo ezali na « Complicité » ya ba mboka oyo na likambo ya « Occupation rwandaise » na RDC. Le ministre d?Etat belge, Armand De Decker, a déclaré que « cette nouvelle ambassade est un symbole fort de la présence de la Belgique en RDC (..) Un geste politique de confiance en l?avenir. » Autrement dit, la Belgique, comme les Occupants rwandais, déclare : « J’y suis, j’y reste. » - Les USA ont tenu le même langage en Irak : « J’y suis, j’y reste. » D’autre part, la Belgique = Pays-Bas + Luxembourg ! - Allez y comprendre la magie. Cela signifie que cette ambassade est un « Conglomérat des Aventuriers » dont a parlé L.D. Kabila de son vivant.

Kabila à l’ONU: le maître des surprises
Le Soir.be - Colette Braeckman - 23.09.2017

« Look de vieux sage et barbe grise : Joseph Kabila, que l’on connaissait le crâne rasé, le verbe rare et l’allure insaisissable, a surpris une fois de plus. (..) S’il a rencontré Charles Michel, le Premier Ministre belge, c’est à l’habileté diplomatique de son ministre des Affaires étrangères She Okitundu qu’il le doit. Ce dernier en effet a réussi à écarter de l’entretien le Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, comme si ce dernier faisait désormais partie du problème plus que de la solution. (..) Lorsqu’il se rendra dans la capitale congolaise pour inaugurer la nouvelle ambassade du Royaume, Didier Reynders devra regagner du terrain pour apparaître à nouveau comme un interlocuteur accepté par tous les protagonistes. »

À partir de la nouvelle Ambassade de la Belgique à Kinshasa et de sa proche inauguration, nous pouvons comprendre la signification du « Remue-Ménage Politique » aux USA, en Belgique, et dans les pays des grands lacs en Afrique Centrale.

Le fait que Didier Reynders asali déclaration ya Inauguration ya nouvelle Ambassade Belge na Kinshasa sima ya négociations ya ba Evêques ya CENCO et pendant que Mende Omalanga qui est concerné par les sanctions européennes attendait le visa pour entrer en Belgique, elakisi tè Mende a été invité par le gouvernement belge po na likambo ya inauguration de leur ambassade, et que le Remue-Ménage Politique Occidental a pour but de : 1) « Distraire les revendicateurs » (la CENCO), et 2) « Rouler la CENCO dans la farine ».

Pour ce qui concerne le but d’« Intimider l’Imposteur », Kanambe et Kagame sont déjà rassurés secrètement de leur impunité. - Pensez à Laurent Bagbo de la Côte d’Ivoire, et à Khadafi de la Libye, ont-ils bénéficié d’une mansuétude queconque de la part des occidentaux comme ces criminels Kagame et Kanambe ? - Et pour cause !

Même si Kanambe partira, ce ne sera ni à cause des pressions occidentales, ni à cause de leurs intimidations, mais à cause de notre détermination au combat armé en RDC.

Donc, Remue-Ménage occidental oyo ezali ko « dissimuler » « la Stratégie de désamorçage des conflits et des violences » contre les rwandais, en faveur des occidentaux.
Présence ya Tshilombo Félix na Brazzaville na Kanambe, ezali kolakisa tè « dissimulation » ya « Stratégie de désamorçage des conflits et des violences » ezali ya solo.

Stratégie oyo esalemaki déjà na likambo ya « Conclave de Genval » na Belgique. Tomonaki yango tango « Carton Rouge ya UDPS na Rassemblement ekomaki « Dialogue de la CENCO », na kowela poste ya « Premier Ministre » na gouvernement ya ba rwandais, malgré ba massacres ya ba congolais na manifestations ya le 19 na le 20 décembre 2016. - Nazali kokebisa Tshilombo Félix na nzela azali kolanda.

Conclusion :

Ezali kaka Détermination ya biso na bitumba ya biso na manduki ekosukisa bokonzi ya ba rwandais na RDC. Bato ya soi-disant Rassemblement na UDPS basili koyebisa biso tè basalaka bitumba té, bazali bato ya « Mahatma Gandhi » ; yango wana Etienne Tshisekedi alobaki : « Prenez-vous en charge ! »

Le problème est que bango bato bakotisi biso na makambo oyo na ko « signer ba accords », lelo, basokoli maboko lokola « Ponce Pilate », balobi na biso : « Prenez-vous en charge ! comme si nous étions des idiots. - Chacun récoltera ce qu’il a semé.

Quant aux négociations, elles ont montré leur inutilité depuis 2011, tango Etienne Tshisekedi alobaki po na élection ya 2011: « Ba décideurs balobi : ya mbala oyo, nakolonga. » - Finalement, ba décideurs bapesaki ye bokonzi té.

Esengeli tobunda po to récupérer mboka. Katumbi, Sindika, ba soi-disant députés na sénateurs, na bato ya gouvernement, banso, esengeli bapesa biso mosolo ebele po na kosunga ba soldats ya biso na ba fronts. Esengeli bapesa biso lisusu manduki po tobunda na ba provinces ya biso nyonso contre ba rwandais. Tango ya kozela ezali té ! C’est maintenant, avant la fin de ce mois. Ne dites pas : « Nous sommes Congolais ! Nous sommes Congolais ! » Sans rien faire pour prouver que vous pouvez sauver la RDC contre les ennemis rwandais. - J’attends votre réaction rapide à cet appel que je vous lance !

Diaspora ya biso mobimba basala ba cotisations po na mampinga ya biso na ba fronts. La liberté et la souveraineté de la RDC dépend de notre action d’aujourd’hui.

Bobanga té po na koyeba denge nini toko organiser mboka tango ba rwandais bakokende. Nazali déjà na Organisation Institutionnelle mobimba ya l’Etat ; nazali na Organigramme mobimba ya l’Etat ; nazali na Organisation nouvelle ya Gouvernement ; nazali na Constitution ya sika ; nazali na Plan de Développement complet et détaillé exécutable immédiatement ; nazali na Politique Générale Nationale ya sika ; nazali na Politique Etrangère ya sika ; nazali na Politique sociale ya sika ; nazali na ba stratégies de Développement nyonso ; nazali na ba Priorités de Développement ; nazali na Drapeau ya sika ; nazali na Hymne National ya sika ; nazali na Organisation Administrative ya sika ; nazali na Organisation Territoriale ya sika ; nazali na Politique électorale ya sika ; etc, etc.
Bobanga té po na koyeba eloko nini tokosala sima ya kokende ya ba rwandais ! - Je suis là !

Bernard B.
24.10.2017



chryso [chryso45@hotmail.com] 27/10/2017 13:13:11
Hypolite Kanambe alias “Joseph Kabila” n’est pas un jumeau! La dame qui est identifiee comme “sa jumelle” et repondant au nom de “Janet Kabila” est en realite sa tante, c’est a dire la jeune soeur d’Adrien Kanambe qui, lui, est le pere biologique d’Hypolite Kanambe et un ancien compagnon de lutte de Laurent Desire Kabila. Mais pour tromper la vigilance des Congolais, il adoptera, avec la complicite d’une elite katangaise, un nom d’emprunt reserve aux jumeaux, “kabange”, car il resonne presque comme “Kanambe”! Et quelle est cette autre actrice qui pouvait mieux jouer le role d’une jumelle a l’imposteur “Joseph Kabila” que sa propre tante qui a effectivement grandi avec lui?


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.