AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
04 Septembre 2017

A Propos de la Conférence «Nation congolaise en péril : responsabilité sociale des universitaires»

 

Tongele N. Tongele

1. De quoi s’agit-il ?

La conférence des intellectuels Congolais fut organisée à Kinshasa par l’Institut pour la démocratie, la gouvernance, la paix et le développement en Afrique, du 28 au 29 août 2017 sous le thème : «Nation congolaise en péril : responsabilité sociale des universitaires».

2. L’importance de cette Conférence

C’est un éveil de conscience. C’est un appel à l’action. La nation Congolaise se meurt, les Congolais et surtout ses universitaires et intellectuels doivent agir.
Universitaires Congolais, étudiants et professeurs, intellectuels, écrivains, artistes et journalistes : vous êtes aujourd’hui bafoués, humiliés, négligés, opprimés, voire assassinés et exilés chaque fois que vous dites la vérité sur la RDC en péril. Les dirigeants qui conduisent la RDC dans le cataclysme se lèvent contre vous quand vous dites la vérité parce qu’ils ont la conscience coupable et savent qu’ils sont responsables du péril de la RDC. Si seulement ceux-là mêmes qui vous oppriment et vous dédaignent savaient que c’est vous qui êtes leur dignité ; vous êtes la pierre angulaire de la renaissance de la RDC ; vous êtes le moteur qui peut faire sortir la RDC de son marasme socioéconomique et politique comme le moteur d’une voiture fait sortir la voiture de son embourbement dans la boue. Ceux qui vous négligent et vous oppriment se croient tout puissants en RDC, mais lorsqu’ils voyagent en Occident et voient les merveilles technologiques et industrielles que les universitaires et intellectuels ont fait réaliser en Occident, ils ont honte, ils se cachent et ne se font pas reconnaitre. Ils se cachent parce qu’ils ont peur de la vérité. Ils se lancent avec avarice dans l’achat des appareils électroniques, des bijoux et des biens technologiques qui sont justement le fruit du travail innovateur des universitaires et intellectuels qu’ils méprisent et oppriment en RDC.

Quant à vous, universitaires, intellectuels, écrivains, artistes et journalistes Congolais, sachez que vos oppresseurs vont disparaitre très bientôt. Sachez que les abus et la misère ne doivent pas vous faire perdre de vue votre dignité, votre valeur, et votre rôle de moteur pour la renaissance et la redynamisation de la RDC.

Par cette conférence, vous avez fait montre du courage et de détermination, et vous vous êtes exprimés très clairement en montrant que sans vous, sans votre connaissance, sans votre lumière, les dirigeants peuvent se croire tout puissants, mais la preuve est là qu’ils ont conduit et conduisent la nation au cimetière. Ces dirigeants amateurs, orgueilleux et incompétents n’ont pas en eux ce qu’il faut pour conduire les habitants de la RDC sur le chemin du développement industriel et socioéconomique. Comme Dr. Denis Mukwege l’a si bien dit : « Dans toute société, c’est l’intellectuel qui doit alerter, qui doit dénoncer. » Mais sachons que le rôle de l’intellectuel va plus loin : c’est l’intellectuel, l’universitaire qui montre le chemin par son imagination créatrice, par l’innovation, l’invention, l’entrepreneuriat, la mise sur pieds des mécanismes et processus de transformation des matières premières en produits finis pour créer d’emplois et éliminer la pauvreté, etc. C’est cela la responsabilité sociopolitique, économique, technologique et industrielle des universitaires Congolais.

3. La conférence des universitaires Congolais doit continuer

La conférence du 28 au 29 Août 2017 sous le thème : «Nation congolaise en péril : responsabilité sociale des universitaires» a pu montrer que les universitaires, intellectuels, écrivains, artistes et journalistes Congolais sont incontournables pour la paix et le développement en RDC. Universitaires et intellectuels Congolais : après cette conférence, il n’y a plus de raison de reculer. Il faut prendre très au sérieux votre rôle d’éclaireur, de motivateur du peuple, et de moteur de développement de la RDC. A cet effet, nous suggérons ce qui suit :

3.1 Conférences universitaires régionales

Que les universités et instituts supérieurs de chaque province puissent organiser des conférences trimestriellement, semestriellement, ou annuellement, selon ce qui est faisable par les moyens de bord. Cette conférence annuelle ou ces conférences trimestrielles/semestrielles vont rassembler les universitaires et intellectuels provinciaux pour analyser la situation régionale et locale, déterminer ce qui marche, identifier les programmes d’action qui bénéficient les populations de la province, d’une part. Et d’autre part, identifier les programmes et les projets qui ne marchent pas, des programmes et services qui constituent des gaspillages afin de les éliminer. Les universitaires et intellectuels pendant ces conférences vont aussi proposer ce qu’on peut faire, ce qui peut se faire, au niveau local et régional, avec des moyens locaux, pour renforcer et améliorer les programmes et projets qui marchent déjà bien. Ils vont aussi proposer des nouveaux programmes et projets, et comment ces nouveaux programmes peuvent être effectivement appliqués avec les moyens locaux et avec le concours des populations locales sans avoir besoin des aides extérieures. Les participants à ces conférences proposeront aussi des voies et moyens concrets pour mobiliser et encourager les jeunes filles et jeunes garçons à acquérir et développer des connaissances techno-professionnelles pour devenir innovateurs et entrepreneurs. Et enfin, les participants peuvent aussi proposer comment faire bénéficier toute la RDC des idées, programmes et projets qui marchent dans la province. Ainsi, les universitaires et intellectuels vont sortir leur province de la dépendance des pilleurs à la tête du pays, et en même temps contribuer à sortir la RDC de la dépendance d’aides extérieures souvent empochées par les pilleurs à la tête du pays.

3.2 Conférence universitaire nationale

Une fois que les universités et instituts supérieurs de chaque province prennent l’habitude d’organiser des conférences régionales, alors les universités et instituts supérieurs de la RDC peuvent coordonner et organiser annuellement une conférence sur des thèmes précis pour relever les défis du sous développement et de la misère des habitants de la RDC.

3.3 Vulgarisation des actes de ces conférences

Les actes, le compte rendu, le résume de chaque conférence provinciale doivent être vulgarisés auprès des populations locales et dans les langues locales. Cette vulgarisation se fera à traves les écoles pour les jeunes, à traves les églises, et à travers les organisations civiques et/ou non-gouvernementales locales. Les medias locales : télévision, radios, journaux, etc., seront aussi mobilisées pour vulgariser les contenus de ces conférences provinciales. De cette même manière, le contenu de la conférence nationale annuelle doit aussi être vulgarisé au niveau national à travers télévision, radios, journaux, internet, medias sociales, etc.

4. Résultats escomptés

4.1 Eveil de conscience à travers villages, milieux ruraux et urbains

Les conférences provinciales et nationale vont conscientiser les habitants de la RDC tant dans les villages que dans les milieux ruraux et urbains, et tous seront au courent des problèmes et des solutions possibles à ces problèmes. Tous vont comprendre et juger les démagogies politiques à partir d’information et des données objectives des ces conférences. Les populations en RDC ne vont pas simplement succombées aux tromperies des charlatans qui croient acheter des votes avec des T-shirts et d’autres biens de pacotille pendant les campagnes électorales. Mais grâce à l’information et aux idées diffusées par ces conférences, les habitants de la RDC vont attentivement suivre les discours et débats pour voir comment ces discoureurs attendent résoudre concrètement les problèmes du pays.

4.2 Jeunes innovateurs et entrepreneurs

Ces conférences vont inspirer, stimuler et encourager les jeunes à acquérir et développer des idées qu’ils vont utiliser pour créer des petites et moyennes entreprises, des usines et des compagnies, etc. Progressivement on verra la majorité des jeunes de la RDC se lancer dans les affaires, dans la création des entreprises et d’emplois, au lieu d’aller chercher de boulots dans les bureaux du gouvernement. Pour le moment, les jeunes voient que ce sont les pilleurs du gouvernement qui ont l’argent et vivent bien. Ils ne voient pas comment créer d’entreprises soi-même pour créer d’emplois et vivre bien. Ce qui fait que tous les jeunes cherchent du boulot prêt du gouvernement, et par conséquent ces jeunes vivent dans le chômage car il n’y a pas d’emplois dans le gouvernement pout tout le monde. En plus, ceux qui sont dans le gouvernement engagent leurs frères et sœurs et membres de leurs clans pendant qu’ils bafouent et méprisent les universitaires. Grâce à ces conférences, les jeunes vont comprendre que c’est eux le moteur de création d’emplois et du développement du pays.

4.3 Le dialogue va remplacer les violences et guerres

Ces conférences démontreront certainement qu’il n’y a pas de malentendu ou de conflit qui ne peut pas se résoudre pacifiquement. On comprendra finalement que tout peut être discuté, négocié, et résolu pacifiquement. On comprendra que lorsqu’on s’assoit autour de la même table pour chercher l’intérêt commun, on le trouve sans passer par la guerre. On comprendra que les habitants de la RDC et de l’Afrique centrale quoi que des tribus différentes et des groupes ethniques différents, tous ont le même désir d’être bien et de vivre dignement. Tous comprendront que les uns peuvent bénéficier des idées des autres, et vice-versa. On comprendra que l’on fait du progrès si on travaille ensemble, et que la guerre ne fait que tuer et détruire. Déjà plus de dix millions des habitants de la RDC sont morts des guerres, mais ces guerres n’ont pas créé d’emplois, construit des routes ou des écoles ou des hôpitaux. Ces guerres détruisent des vies humaines et l’environnement sans résoudre aucun vrai problème comme le problème de pauvreté, le problème de manque des hôpitaux et des produits pharmaceutiques, le problème des moustiques et de malaria, le problème de manque des routes et de transport à travers le pays et la région, le problème de l’isolement des villages et milieux ruraux, le problème de carence d’électricité, le problème de la faim et de la malnutrition, et la liste continue. Grace aux conférences, les gens vont comprendre et dire « assez avec les guerres de destruction, trouvons des solutions a nos problèmes par voie pacifique de négociation, et de demande de pardon, et de réconciliation. »

5. Conclusion

Nous faisons ici appel à toutes les universités et tous les instituts supérieurs en RDC d’organiser trimestriellement, semestriellement ou annuellement des conférences pour discuter des problèmes des provinces et du pays, et proposer des solutions concrètes qui peuvent se réaliser avec les moyens de bord.

Nous faisons appels aux ressortissants de la RDC, universitaires, professeurs, hommes et femmes d’affaires en dehors de la RDC d’assister les universités et instituts supérieurs en RDC d’organiser des conférences pour analyser les problèmes du pays et proposer des solutions concrètes à ces problèmes.

Nous demandons aux ressortissants de la RDC, universitaires, professeurs, hommes et femmes d’affaires en dehors de la RDC de contribuer directement avec des idées, publications, et suggestions constructives aux efforts des universitaires et intellectuels en RDC pour trouver des solutions aux multiples problèmes de ce pays. Ce qui permettra aux habitants de ce beau pays de recouvrer la liberté, la dignité et l’opportunité d’acquérir et développer des connaissances et compétences techno-professionnelles pour devenir innovateurs et entrepreneurs, et être à mesure de transformer sur place les immenses ressources naturelles de ce pays en produits finis, et ainsi relever le défis de l’industrialisation et du développement en RDC et en Afrique.

Tongele N. Tongele, Ph.D. Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA, tongele@cua.edu
© Congoindépendant 2003-2017

 

4 Réactions

Elili [dibangu@hotmail.com] 05/09/2017 03:58:43
Chers Compatriotes,
Voilà un projet qui me remplit plein d?espoir. L?idée de cette conférence est quelque chose de génial. Je crois qu?il est ici question de faire une analyse qui ne devrait pas se limiter au constat, à l?analyse de comment les responsabilités sont bien évidentes, mais aussi à repenser l?université. J?ose croire que cette prise de conscience devrait nous amener à penser l?université en tant qu?instrument de transmission des "connaissances au service de notre société". J?aurais voulu participer à cet atelier de réflexion si toutes les conditions étaient réunies en matière de sécurité. Cette conférence ne devrait être profitable au pays dans la mesure où elle devrait aboutir à repenser nos universités congolaises et avoir des autorités politiques engagées à mettre en œuvre des mécanismes de formation des universitaires congolais à l?aide des programmes des cours orientés vers l?engagement au service du pays. Le danger qu?il y a à organiser et à participer à une telle rencontre serait de se trouver dans le collimateur des anciens universitaires, professeurs et autres politiques/professeurs qui se verraient accusés d?être responsables ou coresponsables de la situation actuelle du pays. La peur de se voir, au mieux pointés au doigt, au pire accusés pour un procès judiciaire pour trahison, pourrait conduire à des actes de malveillance envers les initiateurs de cette conférence et des intervenants qui, de bonne foi, se livreraient à des analyses qui ne laisseraient pas indifférents ceux des professeurs et universitaires qui ont vendu leur matière grise aux destructeurs du pays. Que Dieu nous vienne en aide, car ce sujet me semble bien sensible.



Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 05/09/2017 12:24:42
Monsieur le Professeur,

Oui mais bon, on veut bien faire tout cela. En attendant, comment fait-on, concrètement, pour sortir le Congo des griffes de Paul Kagame ? Comment lui expliquer que le Congo appartient aux Congolais et non aux pseudo ??congolais rwandophones?? ? Comment fait-on pour empêcher des congolais de tuer d?autres congolais pour gagner la confiance des colons rwandais ?

Vous, ??universitaires?? et ??intellectuels??, pourriez peut-être nous donner des outils de travail.

Quand on traite un cancer, on s?attaque d?abord aux causes. Les manifestations inopportunes, les symptômes, etc...on les regarde après. Le Congo a un cancer. Ce cancer s?appelle le pouvoir politique rwandais.

Voilà. Arrêtons de tourner autour du pot.

Rejoignez les ??Congolais debout?? et dites STOP !



Bernard B. [tshamwa@bluewin.ch] 06/09/2017 10:14:25
Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

Thème : Choisissez entre l’existence et l?extermination du peuple Zaïrois !

"J?en prends aujourd?hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j?ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité,
- Louis Segond - Bible."

Synthèse des thèmes étudiés et Avertissement à la CENCO.

1) Thème : Les Progrès de la Stratégie Sioniste en RDC.

RAPPEL :

Albert Pike et le plan luciférien de gouvernement mondial :

" La lettre du général Albert Pike à Giuseppe Mazzini du 15.08.1871 fut révélée par le Commodore William Guy Carr (1895-1959) dans son livre « Pawns in the Game » (« Des Pions sur l’Échiquier », Éd. Canadienne éditée en 1954 par la « National Federation of Christian Laymen »).

Cet officier de marine canadien faisait partie de l’équipe formée par l’amiral britannique Sir Barry Domville, ancien chef de la « Naval Intelligence », retraité en 1936 et plus tard incarcéré par W. Churchill comme anti belliciste. Celle-ci, c?est à dire la lettre de Pike à Mazzini, traite du schéma : « Crise, Guerre, Révolution », des 3 guerres mondiales suivies des 3 grandes révolutions qui doivent marquer le XXe siècle.

L?objectif recherché derrière la mise en oeuvre de Trois Guerres Mondiales : - Jean Lombard, historien, écrivait en 1984 : " Si l?on permet le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale, la dévastation sera si considérable que les Internationalistes en arriveront à prétendre que seul un Gouvernement Mondial soutenu par une force de police internationale permettra de résoudre les différents problèmes nationaux et internationaux, rendant impossible de nouvelles guerres.

Cet argument paraîtra logique à de nombreuses personnes... " (La face cachée de l?histoire moderne, p. 553) Oui, tout le plan vise cet unique objectif : Imposer un Nouvel Ordre Mondial avec sa Religion Universelle... le culte de Lucifer !

Le 14 juillet 1889, Albert Pike déclarait, par exemple, aux 23 Suprêmes Conseils du monde (les chefs de la Franc-Maçonnerie universelle) : " la véritable et pure religion philosophique est la croyance en Lucifer. " (?The Freemason" du 19/1/1935).

« Nous lâcherons les Nihilistes et les Athées et nous provoqueront un formidable cataclysme social qui, dans toute son horreur, montrera clairement aux nations les effets d’un athéisme absolu, origine de la sauvagerie et du plus sanglant chambardement. Puis tous les citoyens, obligés de se défendre eux-mêmes contre la minorité révolutionnaire mondiale, extermineront les démolisseurs de la civilisation, et les masses déçues par la chrétienté dont les esprit déistes seront à partir de ce moment sans boussole, à la recherche d’un idéal, sans savoir vers quoi tourner son adoration, recevront la vraie lumière grâce à la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer, enfin révélée aux yeux de tous, manifestation qui suivra la destruction de la chrétienté et de l’athéisme, simultanément soumis et exterminés en même temps. » "

Dans son livre «Praktischer Idealismus», Kalergi déclare que les habitants des futurs « Etats Unis d’Europe » ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux.
Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de «croiser» les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir.
« L’homme du futur sera de sang mêlé. La future race eurasiato-negroïde, très semblable aux anciens Egyptiens, remplacera la multiplicité des peuples [...] » [2]

2) Prédiction du Rabbin Judah Ben Samuel en 1217 de notre ère :
«Quand les Ottomans (Turcs - qui étaient déjà une puissance non négligeable sur le Bosphore à l’époque de Judah Ben Samuel) - conquerront Jérusalem, ils régneront sur Jérusalem pendant huit jubilés. Ensuite, Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le neuvième jubilé, la ville sera à nouveau en possession de la nation juive, ce qui signifierait le début de la fin des temps messianiques. »
Année de la prédiction : 1217 n.è. ( Jubilé de départ de la prédiction) ;
Année de la conquête de Jérusalem par les Turcs : 1517 n.è. ( 6ème jubilé depuis 1217) ;
Durée du règne des Turcs à Jérusalem = 400 ans - fin : 1917 n.è. (1517-1917 = 8 jubilés) ;
Jérusalen = ville interdite : 1917-1967 n.è. (1 jubilé, qui est le 9ème jubilé) ;
Jérusalem sous le contrôle des juifs : 1967 n.è. ( Début du 10ème jubilé qui fini en octobre 2017 pour les juifs, ou en décembre 2017 pour le monde).

Selon ba calculs nasalaki na " Étude Géopolitique et Géostratégique pour la RDC."
Thème : La Shémitah et Le Plan Kalergi, après le plan Obed Yinon. - 6ème édition, ya date ya le 20.02.2017, nalakisaki Chronologie Biblique fiable boye :

1) D’Adam à la sortie des fils d’Israël du désert : 2.499 ans (Livre des jubilés chap.50) ;
2) De Josué à l’exil babylonien : 2.499 av.j.c. à 587 av.j.c. = 1912 ans (wikipédia : exil babylone) ;
3) Durée de l’exil : 70 ans (Jérémie 25.1-38) ;
4) Fin d’exil et 69 semaines de Daniel : 483 ans (Daniel 9 :20-27) ;
5) De la mort du messie en l’an 32 n.è. à 2017 de notre ère : 1985 ans ;
Total des années : 2.499 + 1912 + 70 + 483 + 1.985 = 6.949 ans (d’Adam à l’année 2017 de n.è.). Napesaki conclusion tè 6.949 années = 6 jours 9 heures et 49 minutes aux yeux de Dieu ( Psaumes 90 :4 - Bible Martin : « Car mille ans sont devant tes yeux comme le jour d?hier qui est passé, et [comme] une veille en la nuit. » ; ce qui fait que 7ème jour ekobanda na sanza ya juin to juillet 2018. Elingi koloba tè kobanda sanza ya « Octobre 2017 kino sanza ya Juin to Juillet 2018, makambo ya minene ekoki kosalema : 3ème guerre mondiale ekoki kosalema, 3ème temple de Jérusalem ekoki kotongama, Dictature ya makasi koleka ekoki kobima na Europe, L’Antichrist to Messie ya ba Sionistes akoki koya, Enlèvement de l’Eglise au ciel ekoki kosalema, Destruction ya Vatican na Grande Tribulation des chrétiens ekoki kosalema, Bitumba ya Hargaguédon ekoki kosalema (Fin du monde ancien, début du monde nouveau.)

3) Le Plan Kalergi :

Voilà comment Gerd Honsik décrit l’essence du Plan Kalergi :
Kalergi proclama qu’il fallait abolir le droit à l’autodétermination des peuples et, successivement,
éliminer les nations en utilisant les mouvements ethniques séparatistes ou l’immigration
allogène de masse.

Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé ; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et
d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.

En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer.

En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses.

Plan Kalergi oyo ezali kosalema déjà na RDC pe na Europe. - Les Tutsis sont protégés par la communauté internationale, ba Congolais bazali méprisés.

La République Démocratique du Congo, par la seule volonté de Joseph Kabila, se trouve dans la situation atypique d’un Etat dont les institutions nationales et provinciales à mandat électif ont toutes perdu leur légitimité. Il en résulte, par conséquent, un vide du pouvoir qui, dans un régime démocratique, ne peut émaner que du Peuple souverain comme le prescrit, d’ailleurs, l’article 5 alinéa 1er de la Constitution de la RDC de 2006.

Yango wana nasali molende po nabimisela bino Jurisprudence ya monene ya Eglise Catholique Romaine etali kokota na Politique ya ba Evêques to ba Prêtres.

4) Le Journal Catholique La Croix :
« C?est juste après la publication par Léon XIII de l?encyclique Rerum novarum, en 1891, que l?abbé Lemire, alors professeur à Hazebrouck, décide de s?engager en politique. Élu député du Nord en 1893, il sera constamment réélu jusqu?à sa mort en 1928 ; «le plus long mandat parlementaire ininterrompu de la IIIe République», précise Gilbert Louchart, président de Mémoire de l?abbé Lemire et petit-neveu du prêtre. Attaché à la dignité des ouvriers, l?abbé Lemire fonde, en 1896, la Ligue française du coin de terre et du foyer, qui a notamment pour objectif la création de jardins ouvriers. Élu maire d?Hazebrouck en 1914, il doit faire face à la guerre et à l?évacuation de la ville. Avant de s?atteler à la reconstruction d?une cité détruite par les bombardements, il bâtira un hôpital, une maternité, installera gaz et électricité et créera une société d?HLM… Mais cette intense activité politique n?est pas du goût de tous. On accuse l?abbé de prendre parti contre l?Église, tandis que l?évêque de Lille interdit aux prêtres de donner l?absolution aux lecteurs du Cri des Flandres, le journal créé pour soutenir l?action de l?abbé. En octobre 1913, l?évêque de Lille oblige même ce dernier à lui demander l?autorisation de se présenter à toute élection… L?abbé Lemire refuse et est suspens a divinis. Cette sanction, qui lui interdit de célébrer les sacrements, sera finalement retirée deux ans plus tard, à la demande de Benoît XV. Fin mars, venu à Hazebrouck célébrer l?anniversaire, l?actuel évêque de Lille a rendu à l?abbé Lemire un hommage au goût de repentance. «Son message n?a pas été compris dans le monde catholique d?alors, en particulier par mes prédécesseurs», a reconnu Mgr Gérard Defois. «Parti sans mandat ni soutien institutionnel, dans un périple moral et spirituel inconnu, il s?est fait compagnon d?humanité avec des hommes qui, à la fin XIXe siècle, ont souvent cru promouvoir le progrès en tournant le dos à l?héritage catholique, a-t-il rappelé. En devenant homme politique, il est resté homme de Dieu. Et c?est ainsi qu?aujourd?hui il nous parle.» Effectivement, l?abbé Lemire parle toujours aujourd?hui. Témoin : le site Internet que lui ont consacré une dizaine d?élèves du collège du Sacré-Coeur d?Estaires, à une dizaine de kilomètres de Vieux- Berquin, son village natal. Comme l?explique simplement Adeline, 14 ans : «Il a réalisé tellement de choses que j?avais envie de faire découvrir son oeuvre.» Le site, très bien réalisé, présente aussi les grands rendez-vous de l?Année Lemire. - Journal Catholique La Croix. » - Oyo ezali Jurisprudence ya Vatican.

5) Benjamin Netanyahu et Paul Kagame contre la RDC :
A) Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

Thème : La Deuxième Etape de la Stratégie Sioniste contre la RDC a déjà commencé.

Etape ya liboso ya Stratégie Sioniste contre la RDC ezalaki « kokota na RDC pe kobotola Présidence de la République. » Etape oyo ekokani na 2001 ; Etape ya mibale ezali « kofandisa Kanambe na Présidence à vie na RDC, pe ko balkaniser RDC. » - Etape oyo ebandi na décembre 2016 na Accord de la CENCO, pe Kanambe abandi déjà mosala ya balkanisation ya RDC.

Soki botangi malamu Constitution ya 2006 ya RDC, déjà na Exposé des motifs, sous-titre 3. DE L?ORGANISATION ET DE L?EXERCICE DU POUVOIR ; balobi boye :
Les nouvelles Institutions de la République Démocratique du Congo sont :
- le Président de la République;
- le Parlement;
- le Gouvernement;
- les Cours et Tribunaux.

Bomoni tè Président de la République azali INSTITUTION. Or, mboka ezali na kombo ya République Démocratique du Congo ; denge nini Président akoki kozala « une Institution » na démocratie. Biso banso toyebi tè na démocratie, ALTERNANCE ezalaka ; kasi, soki Président akomi « une Institution », elingi koloba tè akoki kolongua té, kaka na liwa ya ye. Po, adage ya droit constitutionnel elobi : « Les hommes passent, les Institutions restent. » Donc, akotikala Président à vie ; autrement dit, Alternance ekoki kozala té de son vivant.

Ba stratéges belges bayebaki déjà eloko nini bazali kobongisa na avantage ya bango. Basalaki lisusu boye na tango ya Mobutu po bazuaka ba richesses ya RDC ya ofele. Yango wana Mobutu awumelaki na dictature ba mbula 32.

Kanambe ayebaki eloko nini ba Belges babongiselaki ye ; yango wana azuaki kombo ya Joseph, oyo ezali mimétisme ya Joseph Mobutu sese seko, pe apesi ligomba ya ye kombo ya MP oyo ezali euphémisme ya MPR. - Bomikosa té : MP ezali Majorité Présidentielle té, po Kanambe aponamaki té ; bazuaka majorité soki moto alongi na élection. - MP = MPR.

B) Tango Bejamin Netanyahu ayambaki Paul Kagame na Israël, alobaki boye :
Na date ya 10.07.2017, Paul Kagame ya Rwanda akendaki na Israël kokutana na Benyamin Netanyahu, premier ministre Israélien. Na maloba ya koyamba Kagame, Netanyahu alobi boye : « J?avais exprimé l?espoir qu?Israël puisse revenir en Afrique de belle manière. Et que l?Afrique puisse revenir en Israël de belle manière. Et nous en avons discuté pendant quelque temps et vous m?avez dit : "Je pense que je peux aider". Et vous avez aidé. En fait, je dirais que vous avez été le pont indispensable sur lequel nous marchons pour faire notre retour en Afrique, étape par étape ». - (France Inter / Afrique). Eloko nini Netanyahu alobi na maloba oyo ?

a) Tososola maloba ya Benjamin Netanyahu :
1) - « Je pense que je peux aider. » 2) « Et vous avez aidé. » 3) « Vous avez été un pont .. » 4) « Sur lequel nous marchons .. » 5) « Pour faire notre retour en Afrique .. » 6) « Etape par étape. »
Notez bien : - Stratégie ya Israël contre la RDC ezali stratégie de « Leadership back ».

b) Décodage du langage de Netanyahu :
1) Netanyahu asengaki na Kagame asalisa ye po akoka kokota na Afrique (RDC) ;
2) Kagame andimaki kosalisa ye, pe asalisi ye na bitumba na RDC ;
3) Kagame azalaki lokola « Pont » ya kokatisa Israël na RDC ;
4) Kokota ba rwandais bakotaki na RDC, ezalaki kokota ya Israël na RDC ;
5) Kokota ya Israël na RDC ezalaki kozonga ya bango lokola bazalaki na RDC tango ya colonisation belge kino tango Mobutu abetaki discours ya ye na ONU na maloba oyo : « Le choix entre un ami et un frère est clair ; je romps les relations diplomatiques avec Israël dès ce jour. »
6) Kokota bakotaki na RDC, basali étape ya liboso ; ba étapes misusu ekolanda.

Ba étapes nini ekolanda ? - Ezali : kokotisa Kanambe na Présidence à vie na RDC, kokotisa bato na RDC, kokata kiteni ya RDC, kobotola libela kiteni monene ya RDC.

Notez bien : - Po ba étapes oyo esalema, esengeli Kanambe atikala libela na bokonzi na RDC. Yango oyo esalemi na Accord de la CENCO.

Denge nini bakoki kosala makambo oyo ? - Basengelaki kosala yango na bitumba na cadre ya « Stratégie de deux mâchoires ». Kasi, lokola napesaki bino bososoli ya fonctionnement ya stratégie oyo, pe lokola boyokelaki ngayi, stratégie de deux mâchoires e échoué, po Angola akotisi armée ya ye na RDC té. Soki bakotaki, mbele mâchoires esengelaki kokata RDC na biteni misato : EST, Ouest, na Nord. - RDC esengelaki kotikala kaka na Kinshasa na Equateur. Donc, étape ya bango ya mibale ezali en cours.

Sika oyo, bazali koluka stratégie mosusu ya kosalela. - Ba stratèges ya bango bakoti na ba laboratoires po na koluka stratégie mosusu. En attendant, Stratégie de Guerre Masquée ezali kosala mosala na RDC.

6) L’Extermination des Congolais en RDC est un Objectif à atteindre pour s’emparer des richesses de la RDC :

Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.

Thème : Le Secret des « Pierres-Guides » de la Géorgie aux USA contre la RDC - 4ème édition.

Na 1ère, 2ème, na 3ème édition ya Etude oyo, nalakisi bino po na nini Swahili ekomami na mabanga ya ba Illuminati na Géorgie, na USA. Lelo, tokolanda thème oyo po na kokundola mozindo ya secret ebombami na message ekomami na mabanga oyo. - Bakomi boye :

Les dix commandements Illuminati :
1. Maintenir l’humanité en dessous de 500 000 000 individus en perpétuel équilibre avec la nature.
2. Guider la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité.
3. Unir l’humanité avec une nouvelle langue mondiale.
4. Traiter de la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses avec modération.
5. Protéger les personnes et les nations avec des lois et des tribunaux équitables.
6. Laisser toutes les nations régler leurs problèmes externes et internes devant un tribunal mondial.
7. Éviter les lois et les fonctionnaires inutiles.
8. Équilibrer les droits personnels et les devoirs sociaux.
9. Faire primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini.
10. Ne pas être un cancer sur la terre, laisser une place à la nature.

Regroupement des 10 Commandements Illuminati :

A.- Commandements 1, 2, et 10, etali l’homme ;
B.- Commandements 3, 4 et 9, etali culture et spiritualité de l’homme ;
C.- Commandements 5, 6, 7, et 8, etali droits de l’homme.

Avantages et Inconvénients de ces Commandements :

1.- Commandements ya Groupe A ezali ya kobuma bato na mokili - C’est un Inconvénient.
2.- Commandements ya Groupe B ezali ya koboya kosambela Dieu-Créateur, ko se rebeller contre l’Ordre étali par Dieu, kopesa Nature valeur mingi koleka valeur ya moto - C’est un Inconvénient.
3.- Commandements ya Groupe C ezali kokotisa dictature, koboma droits de l’homme, koboma ba institutions de droit de l’hommes - C’est un Inconvénient.

But de ces 10 Commandements Illuminati :

- Réduire la population mondiale ; Introduire la dictature mondiale ; Anéantir les droits et libertés de l’homme ; Concentrer les richesses mondiales entre les mains de quelques individus ; Proclamer la mort du Dieu-Créateur ; Révéler un nouveau dieu, un nouveau culte, et une nouvelle foi. - Il s’agira de la foi en Lucifer, Satan, Diable, ennemi de Dieu.

Prétexte scientifique :

American Universities Field Staff. Rapport n° 33, 1979. « Selon cette recherche, la population mondiale sera de six milliards en l’an 2000. La population mondiale se décompose aujourd’hui comme suit : Chine, 958 millions ; Inde, 635 millions ; URSS, 262,4; Etats Unis, 218 ; Indonésie, 140 ; Brésil et Japon, 110 chacun ». D’où il faut réduire les populations de ces pays pour épargner les richesses mondiales que Lucifer a donné à ses adorateurs. - Cet argument est valable pour les Illuminatis du sommet de la pyramide qui ont fait ériger le monument de Géorgie ; cependant, il paraît un prétexte pour accomplir un agenda caché

La Vérité cachée : - Bible : Le Roi du Nord contre le Roi du Sud, Gog et Magog, Harmaguédon. C’est ce qu’Israël entend, puisqu’en janvier 2008, le Sanhedrin d?Israël a écrit au Président George W. Bush, le désignant comme "le Prince Chef de Méschec et Tubal". En effet, ils l?ont appelé ‘Gog du pays de Magog’ et le chef de l’alliance entre Méschec et Tubal des Derniers Jours (http://www.ccg.org/french/Sabbath/2008/S_01-03-08.htm). En nommant Georges Bush Gog de Magog, le Sanhédrin juif anticipait la guerre de la fin des temps messianiques pour hâter la venue de leur messie. Cela signifie que les Illuminati dissimulent leurs intentions en lançant les gens sur de fausses pistes, loin de leur réalité. Ainsi, l’argument démographique est un leurre, mais la réalité se trouve dans les prophéties.

Remarque : Les 10 Commandements Illuminati annulent les 10 Commandements de Dieu.

Les pays visés : Anglais, Espagnol, Swahili, Hindî, Hébreu, Arabe, Chinois na Russe ; c?est-à-dire les 5 pays du BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine, et Afrique du Sud ; puis : Israël et les pays Arabes ; - Les attaquants seront les Anglais et les Américains qui, eux-mêmes, en seront victimes selon l’adage : L’arroseur arrosé. Remarquez que sur les 8 langues mentionnées, 5 appartiennent au BRICS, 2 au Proche-Orient, et 1 aux Attaquants Occidentaux ! Cela signifie que la 3ème guerre mondiale sera lancée par les USA et l’UK contre les BRICS qui, à leur tour, s’en prendront à Israël et aux pays Arabes Sunites alliés d’Israël, avec l’embrasement de tous les pays Arabes : Shiites contre Sunites ; c?est-à-dire Iran, ami de la Russie et de la Chine, contre l’Arabie Saoudite et Israël, etc. Le Rwanda et l’Ouganda ne sont pas concernés, puisqu’ils sont les serviteurs d’Israël. Par contre, la RDC est concernée.

La RDC est aussi concernée :

1) Na mabanga (pierres-guides de Géorgies / USA), na kati ya minoko ekomami, swahili ekomami pe ; elingi koloba tè mboka elobaka swahili ezali na molongo ya ba mboka ekozala exterminés. Or, soki totali carte linguistique ya RDC, tokomona tè swahili ezali monoko ya RDC surtout ; ba Rwanda, Ouganda, Tanzanie, etc, balandi sima mosika. Cela signifie que c’est la RDC qui est visée pour être exterminée. D’autre part, Rwanda, Ouganda, etc, basalelaka Israël na USA, donc, bakozala exterminés té ; au contraire, bakozala utilisés po na ko exterminer ba Congolais na RDC. - Déjà, bazali utilisés.

2) Représentant ya ba « Frères Hospitaliers de Jérusalem » alobaki boye na journal Kongo Times ya le 28.01.2013 : « Notre organisation est une organisation supra-nationale qui est en train de mettre sur pieds un nouveau système économique qui va remplacer le système actuel dans peu. » « L’organisation planétaire dont je fais partie, a un programme de développement pour l’Afrique qui devrait commencer par le Congo (RDC) pour s’étendre au reste de l’Afrique entière.» Notez bien : La RDC est concernée non pas à cause de sa population, mais, à cause de ses richesses ; c’est pourquoi Israël surnomme la RDC : la Havila.

3) Maloba oyo ya le 14.07.2008 : « En respect avec le tiers monde, Harland Cleveland du Club de Rome prépara un rapport qui fut d’un très grand cynisme. À ce moment, Cleveland était un Ambassadeur des Etats-Unis à l’OTAN. Essentiellement, le papier dit qu’il serait du ressort des nations du Tiers Monde de décider parmi eux quelles populations devraient être exterminées. » - Nalakisaki bino tè ezali Populations Ethniques de la RDC ezali visées.

4) Les Protocoles des Sages de Sion ; 5ème Protocole ; Le super-gouvernement juif
« Par tous ces moyens nous opprimerons tant les Chrétiens qu?ils seront contraints de nous demander de les gouverner internationalement. Dès que nous aurons atteint une telle position, nous pourrons aussitôt absorber toutes les puissances gouvernementales du monde entier et former un super gouvernement universel. Nous remplacerons les gouvernements existants par un monstre que nous appellerons l?Administration du super-gouvernement. Ses mains s?étendront au loin comme de longues tenailles et il aura à sa disposition une organisation telle qu?il ne pourra manquer de soumettre toutes les nations. »
- Les Protocoles des Sages de Sion ; 3ème Protocole ; Le cercle du Serpent symbolique
Aujourd?hui, je puis vous assurer que nous ne sommes plus qu?à quelques pas de notre but. Encore une courte distance à franchir, et le cercle du Serpent symbolique — le signe de notre peuple — sera complet. Quand ce cercle sera fermé, il entourera tous les États de l?Europe comme de chaînes indestructibles.
- « 2ème protocole - Nécessité des guerres économiques :
Il est indispensable à nos desseins que les guerres n?amènent aucune altération territoriale. Dans ces conditions, toute guerre serait transférée sur le terrain économique. Alors les nations reconnaîtront notre supériorité en voyant les services que nous rendons ; cet état de choses mettra les deux adversaires, tout spécialement formés dès la plus tendre enfance pour disposer de ressources absolument illimitées. Alors nos droits internationaux balayeront les lois du monde entier et gouverneront les pays, comme les gouvernements individuels, leurs sujets. »
- Protocole des sages de Sion - 11ème Protocole - Ce que cachent les Loges :
« Pour quelle raison avons-nous été conduits à imaginer notre politique et à l?implanter chez les Gentils ? Nous la leur avons inculquée sans leur en laisser comprendre le sens intime. Qu?est-ce qui nous a poussés à adopter une telle ligne de conduite, sinon ce fait que, race disséminée, nous ne pouvions atteindre notre objet par des moyens directs, mais seulement par des moyens détournés ? Telle fut la cause réelle de notre organisation de la Maçonnerie, dont ces pourceaux de Gentils n?ont pas approfondi le sens, ni même soupçonné le but. Ils sont attirés par nous dans la multitude de nos Loges, qui paraissent être uniquement maçonniques pour jeter de la poudre aux yeux de leurs camarades.
Par la miséricorde de Dieu, son peuple élu fut dispersé, et cette dispersion, qui parut au monde comme notre faiblesse, a constitué toute notre puissance, laquelle nous a conduits au seuil de la souveraineté universelle.
Il nous reste peu de chose à ajouter à ces fondations pour atteindre notre but. »

5.- « Nous contrôlons l?Amérique. » « Chaque fois que nous faisons quelque chose et que vous me dites que l?Amérique fera ceci et fera cela ... Je veux vous dire quelque chose de très clair : Ne vous préoccupez pas de la pression américaine sur Israël, nous, le peuple juif, avons le contrôle de l?Amérique, et les Américains le savent ». - Déclaration d’Ariel Sharon, Premier Ministre Israélien, 3 octobre 2001. Note : Ce contrôle est exercé par les Néo-Conservateurs. Les premiers écrits du courant néo-conservateur sont apparus dans le mensuel juif new-yorkais Commentary, publié par l? American Jewish Committee3,4.
----------------------------------------------------------
3.- Murray Friedman, The neoconservative revolution: Jewish intellectuals and the shaping of public policy (Cambridge University Press, 2005)
4.-? Benjamin Balint, Running Commentary: The Contentious Magazine that Transformed the Jewish Left into the Neoconservative Right (PublicAffairs, 2010)

Conclusion :

Les pierres-guides de Géorgie aux USA sont l’œuvre des Sionistes.

Dans les Etudes précédentes, j’avais démontré que la RDC n’entrera pas dans la guerre qui vient ; mais, cela se réalisera à condition que les Israéliens ne viennent pas en RDC, et que la RDC se soit dores et déjà débarrassée des Occupants Tutsis.

Na sanza ya octobre 2017, Netanyahu, premier ministre Israélien, akozonga na Afrique, na Lomé, po na kopesa Conférence ya ye na ba Chefs d’Etats Africains ; tokolanda maloba ya ye malamu po tososola eloko nini akoloba.

La RDC doit s’organiser militairement pour se sauver. La CNS de Libération Nationale est une solution pour libérer la RDC du joug rwandais ; sinon, l’extermination nous attend. Après tout, demandez-vous : Que fait le navire de guerre américain dans les eaux territoriales du Congo ?

« RDC: Un porte-avion américain sur les côtes du Congo-Brazaville inquiète Joseph Kabila
June 21, 2016 Kienge 384 Views 0 Comments Joseph Kabila, porte-avion, RDC

Nous venons d’apprendre qu’il y a quelques jours, un porte-avion serait entré dans les eaux territoriales de la république du Congo-Brazaville, et cela pendant plusieurs jours, sans que même le président dudit pays, Sassou Nguesso n’en soit au courant.
Quand finalement le président Sassou l’avait appris, il y avait eu une panique générale dans son entourage.
Mais, malgré la panique, ses services ont contacté les personnes en charge concernant la présence inquiétante de ce bateau de guerre. C’est alors que les autorités en charge lui avaient dit qu’il n’avait rien à craindre, car cette arme de guerre n’était pas là pour lui. » - La Voix de l?Afrique au Canada - L?information axée sur la culture, liberté d?expression et le respect des droits de l?homme (- Bernard B. - 25.06.2017).

Nasengi na CENCO asala noki po tobikisa mboka.

Bernard B. / 06.09.2017



mbala [mbala@yahoo.ca] 06/09/2017 17:18:40
Cher professeur,

Vous êtes aux Usa, vous devez sensibiliser vos collègues professeurs congolais d?adhérer au manifeste et en même temps faire entendre votre voix sur les problèmes que connaît notre pays, si les tutsis ont pu le faire pourquoi pas vous qui avez plus des compétences qu?eux.

À notre compatriote Bongos, si vous avez une solution pour résoudre la crise actuelle dans notre pays, associez-vous avec les gens qui se battent réellement pour le pays, faites connaître vos idées qu?attendre d?autres le fassentà votre place.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.