AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
18 Avril 2017

Les Congolais de France ont accompagné Anicet Mobe avec honneur et dignité !

 

Un portrait d’Anicet Mobhe

Adieu Anicet Mobe ! Nous t’aimons !

A la morgue de l’hôpital Paul Brousse de Villejuif, c’est le grand frère Delphin Nzamba qui nous a accueilli avec son costume blanc et une écharpe violet symbolisant le deuil. Les congolais de France ont accompagné Anicet Mobe avec honneur et dignité, à la messe de l’Eglise Saint-Marcel à Vitry sur seine comme au cimetière de Thiais où repose désormais l’illustre Anicet Mobe.

Malgré la grande émotion du décès du journaliste, chercheur, politologue...une perte énorme pour la communauté congolaise de la diaspora, Maman Hortense, ses enfants et surtout Jean Miankeba, Secrétaire Général du collectif "D.E.F.I.S-France" ont été d’une grande dignité.

Loïc Hervouet, journaliste, professeur et ami d’Anicet Mobe lui a rendu un témoignage lors de la messe. Les journalistes congolais de France étaient présents pour accompagner un aîné admiré et respecté Anicet Mobe ! Le Doyen Lilo Miango de Ngambo Na Ngambo, Roger Bongos d’Afrique Rédaction, James Ngumbu du Magazine Panafrica, Elza Vumi de Yabiso Magazine...et Freddy Mulongo de Réveil FM International. Anicet Mobe par ses interventions audiovisuelles et ses articles était une personnalité humble qui comptait pour notre communauté. Sur sa page Facebook Le RCK écrit : "Le RCK" en délégation aux funérailles d’Anicet Mobe, journaliste, historien Kongolais à Paris 15 avril 2017. Nous avons perdu un grand homme dont le patriotisme, le courage et le dévouement étaient exceptionnels, Que son âme repose en paix !

Message de remerciements de la Famille Mobe

Chers amis et amies,

Nous avons été sincèrement touchés de la sympathie que vous nous avez témoignée suite au décès du panafricain Anicet MOBE FANSIAMA. Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas faire oublier le bonheur de l’avoir connu. Les vrais amis se comptent qu’au bout des doigts et ce n’est que durant ces pénibles moments qu’ils se manifestent. Votre présence aux obsèques, vos différents témoignages et vos soutiens - quelle que soit la forme - nous ont beaucoup touchés. Sachez chers amis et amies, qu’il est important de se sentir soutenus durant cette épreuve. Soyez-en remerciés, du plus profond de nos cœurs.

Anicet Mobe aurait été un répétiteur de la vision occidentale, paternaliste et colonialiste du Congo, sans doute que les Congolais ne lui auraient pas honoré comme il a été. C’est parce qu’il a été patriote, véridique dans ses écrits et interventions, sans biaisé avec l’histoire du Congo, son amour pour le pays de Donatrice Kimpa Vita transpirait en lui et à travers lui, que la diaspora congolaise s’est levé comme un seul homme pour reconnaitre ses mérites et lui rendre un hommage mérité.

Freddy Mulongo, mardi 18 avril 2017 Radio RĂ©veil FM International
© Congoindépendant 2003-2017

 

1 Réaction

OKITUNDU Pierre [papapierreok@yahoo.ca] 19/04/2017 14:12:38
C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai lu sur Facebook le message de la disparition d’Anicet Mobe avec qui j’ai cohabité pendant trois ans dans les kots des étudiants de l’Institut Cardijn à LLN.
Alors qu’on ne s’était plus vu depuis près de dix ans, je l’ai rencontré vraiment par hasard l’année passée dans les halls de City 2 où il m’a demandé ce que je faisais encore ici. On dirait qu’il était venu nous (me) dire Au revoir. Oui, à Dieu cher Anicet.
Le pays vient de perdre une bibliothèque, un grand intellectuel,cette caractérisque que doit posséder un vrai intellectuel. En effet, malgré son niveau d’études élevé, d’autant des connaissances, du savoir dont il disposait en sciences sociales et politiques, mais aussi tant en droit et sociologie qu’en histoire, Anicet s’est toujours comporté en homme simple, courtois, disponible pour les autres et surtout discret. J’ai appris beaucoup de l’homme qu’il était. Je garde encore jalousement quelques disques 45 tours de sa collection qu’il m’avait remis au moment où il quittait la Belgique pour la France. Repose en paix cher Anicet, c’est ne pas par hasard qui Dieu te rappelle pendant cette période pascale. A Dieu camarade.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.