AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
09 Mars 2017

RD Congo :

Opposition politique : Tragi-comédie

 

Wina Lokondo

Les prochains jours s’annoncent tristes. Triste la journĂ©e de l’arrivĂ©e du corps d’Etienne Tshisekedi Ă  Kinshasa, triste de voir des milliers de femmes et d’hommes en pleurs, les uns marchant derriĂšre le vĂ©hicule transportant le cercueil ceint du drapeau national ou de celui de son parti politique, les autres bordant les avenues qu’empruntera le cortĂšge funĂšbre. Un trĂšs grand nombre de Congolais ne se consolent pas de la disparition du prĂ©sident de l’Udps quia, comme ses quelques autres illustres compatriotes, marquĂ© l’histoire politique du pays. Etienne Tshisekedi a eu un parcours particulier. Il aura tout connu : arrestations, emprisonnements, brutalitĂ©s, relĂ©gations au village, humiliations, injures, incomprĂ©hensions, trahisons puis adulation, consĂ©cration populaire, honneurs politiques, respectabilitĂ© diplomatique, vĂ©nĂ©ration. MisĂšres et joies.

Qu’on l’ait aimĂ© ou pas, il sied de reconnaĂźtre qu’Etienne Tshisekedi aura battu deux records : celui de la longĂ©vitĂ© comme acteur politique et celui de la popularitĂ©. Au pouvoir ou comme opposant, il est restĂ© sans discontinuer, depuis 1960, dans l’action et dans le dĂ©bat politique congolais. Dans l’opposition, donc sans disposer de moyens de l’Etat (argent, vĂ©hicules et mĂ©dias publics), il aura Ă©tĂ© le seul Ă  pouvoir mobiliser ses compatriotes par ses seuls mots d’ordre les invitant Ă  des villes mortes et Ă  d’autres actions de dĂ©sobĂ©issance civile, et Ă  les drainer - nombreux et sans promesse d’argent, de « transport » - Ă  ses meetings et rassemblements.

Les prochains jours pourraient Ă©galement ĂȘtre tristes car le peuple congolais et le monde entier pourraient davantage voir(ils le voientdĂ©jĂ ) ses amis politiques se disputer, tels des charognards en grande faim, son hĂ©ritage politique. Les obsĂšques du digne Etienne Tshisekedi vont-elles se transformer - Ă  regarder l’actuelle et regrettablefragmentation du « Rassemblement » dont il a tenu le leadership - en une honte nationale programmĂ©e ? La lĂ©gendaire mĂ©diocritĂ© de la classe politique congolaise s’étalera-t-elle - par des rĂ©ciproques et violentes attaques, des qualificatifs dĂ©sobligeants entre « opposants » de vielle et de fraĂźche date - devant les camĂ©ras des mĂ©dias internationaux ?

La probabilitĂ© de voir le pays vivre cette tragi-comĂ©die est grande. Pourra-t-on l’éviter ? Une pressante invite au bon sens et Ă  l’humilitĂ© est adressĂ©e aux principaux acteurs de l’opposition. L’ambition est nĂ©cessaire en politique et doit ĂȘtre cultivĂ©e par toute personne qui estime pouvoir y apporter du sien, en savoir, compĂ©tence et actions. Mais elle devient nuisible Ă  toute structure politique - et au pays - lorsqu’elle est dĂ©mesurĂ©e, folle. Ne remplace pas Etienne Tshisekedi qui veut. L’aura de grandeur de ce dernier a Ă©tĂ© le rĂ©sultat de plusieurs facteurs (sa formation universitaire, sa carriĂšre politique de ministre, de dĂ©putĂ©, d’ambassadeur, de premier ministre, de prĂ©sident d’un grand parti politique, d’administrateur de sociĂ©tĂ© publique,
), de la constance de sa dĂ©marche politique, de sa rĂ©sistance aux sirĂšnes de privilĂšges du pouvoir et de l’enrichissement effrĂ©nĂ©, de la soliditĂ© de son caractĂšre, de toutes les tracasseries qu’il a subies, de son refus de se compromettre ni avec le marĂ©chal Mobutu, ni avec Laurent-DĂ©sirĂ© Kabila et ni avec Joseph Kabila, de transiger avec l’idĂ©al de son combat, etc.

Etienne Tshisekedi a bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une lĂ©gitimitĂ© historique, celle de l’action, celle de ses constants « non » aux illĂ©galitĂ©s et Ă  toute dĂ©rive totalitaire quand tout le monde disait oui. Son leadership s’est ainsi tout naturellement imposĂ© Ă  ses concitoyens. Il n’a pas Ă©tĂ© « rĂ©clamĂ© » par lui Ă  travers les mĂ©dias, comme on l’entend aujourd’hui de la part de certains prĂ©tendants Ă  sa succession Ă  la tĂȘte du Rassemblement et du Cnsa dont l’inintelligence, l’inculture, l’incompĂ©tence et la lĂ©gĂšretĂ© de comportement et de langage se constatent d’évidence. Avoir fait de l’agitation dans la rue depuis des lustres, y avoir brĂ»lĂ© des pneus, y avoir criĂ© plus fort que d’autres personnes dans desmĂ©gaphones, avoir dit pis que pendre de Mobutu et des Kabila est une chose. Diriger, gĂ©rer l’Etat (les gens, l’économie, etc.)en est une autre et exige bien d’autres qualitĂ©s. Puissent les uns et les autres le comprendre et modĂ©rer leurs propos, revoir leurs ambitions Ă  la baisse. Stoppons le continuel nivellement par le bas de notre pays. La RD Congo est dĂ©jĂ  trop « soldĂ©e ». Refusons la dĂ©finitive « liquidation » de la dignitĂ© de son peuple, si elle ne l’a dĂ©jĂ  Ă©té 

Wina Lokondo
© Congoindépendant 2003-2017

 

6 Réactions

chryso [chryso45@hotmail.com] 09/03/2017 13:17:16
Monsieur Wina Lokondo
Personne ne peut contester la popularite ou la longue carriere politique de Papa Etienne Tshisekedi. De ce point de vue la, votre article est nul.

Mais ce qui est malhonnete de votre part, c’est de tenter de le presenter comme un "hero" voire un "Saint"! Vous ne l’honnorez point! Vous ecrivez " L’aura de grandeur de ce dernier a Ă©tĂ© le rĂ©sultat de plusieurs facteurs (sa formation universitaire, sa carriĂšre politique de ministre, de dĂ©putĂ©, d’ambassadeur, de premier ministre, de prĂ©sident d’un grand parti politique, d’administrateur de sociĂ©tĂ© publique,
), de la constance de sa dĂ©marche politique, de sa rĂ©sistance aux sirĂšnes de privilĂšges du pouvoir et de l’enrichissement effrĂ©nĂ©, de la soliditĂ© de son caractĂšre, de toutes les tracasseries qu’il a subies, de son refus de se compromettre ni avec le marĂ©chal Mobutu, ni avec Laurent-DĂ©sirĂ© Kabila et ni avec Joseph Kabila, de transiger avec l’idĂ©al de son combat, etc." Mais quel etait l’ideal de son combat? Et s’il avait reellement des convictions, lesquelles? Ce n’est pas lui le premier a utiliser le vocabulaire de "decideurs internationaux" dans ses discours? N’avez vous rien pige d’un tel language? Ensuite, a-t-il, lui, denonce l’occupation du Congo-Kinshasa? Ignorait-il l’imposture au sommet de l’Etat congolais avec Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila? Pourquoi alors a-t-il cautionne la fraude de l’imposteur avec la mascarde d’election presidentielle en 2011? Ne collaborait-il pas, jusqu’au moment ou il a rendu l’ame, avec ce dernier soit directement (mais par le biais de sa famille biologique, precisement ses 3 garcons) ou indirectement par sa famille politique? Pourquoi n’a-t-il pas exhibe le fameux carton rouge a Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila le 19 decembre dernier? N’avait-il pas deja negocie le "glissement" avec l’imposteur en fevrier 2016 a l’Hotel Raphael a Paris? Et cela ne represente pas pour vous, malgre tout, une facon de se compromettre ni avec "Joseph Kabila"?

Intellectuel Wina Lokonda, zala nanu na serieux!



Muana ya mokolo lopango [Muana@yahoo.fr] 09/03/2017 16:53:22
@wina,

Personne ne conteste sa contribution dans la recherche du vivre mieux en Rdc mais ... je suis désolé il y a un mais.

On peut s’interroger sur sa tactique qui ne lui a pas permis de prendre le pouvoir. Pis, il Ă©tait Ă  sun city et n’a pas Ă©tĂ© Ă  mĂȘme de federer les congolais contre les ennemis du pays. Rappelons qu’il s’est alliĂ© au rcd et Ruberwa. De sun city qui a vu naĂźtre le 4+1 avec la prĂ©sidence et La DĂ©fense du pays confiĂ©es aux rwandais.... il est parti bredouille.

Il ne s’est pas servi de sa notoriĂ©tĂ© pour dĂ©noncer haut et fort le massacre, les Violes, le pillage et l’occupation de la RDC.
Son offre de dialogue avec les occupants rwandais comme ultime Ɠuvre est Ă  dĂ©plorer.

Votre analyse manque d’élĂ©ments factuels. J’aime vous lire mais lĂ  vous ĂȘtre Ă  cĂŽtĂ© de la plaque.



Albert KABONGO [alberkab@hotmail.fr] 09/03/2017 18:07:22
L’inconvĂ©nient de cet Ăąge d’or de la communication et de l’information, c’est qu’il n’y a pas la possibilitĂ© de vĂ©rifier l’identitĂ© de l’interlocuteur, tapis derriĂšre le petit Ă©cran, en train de dĂ©biter des inepties. La planĂšte mĂ©dias connait un traumatisme d’une ampleur inĂ©dite. L’impact de la "mĂ©tĂ©orite Internet", semblable Ă  celle qui fit disparaĂźtre les dinosaures, provoque un changement radical de tout l’écosystĂšme mĂ©diatique et l’extinction massive des journaux de presse Ă©crite.

La numĂ©risation du monde est en train de transformer rapidement le "biotope informationnel". L’ADN de l’info a changĂ©, il faut changer l’ADN des censeurs et l’élĂ©gance et la courtoise sont passĂ©es Ă  la trappe et n’importe qui peut Ă©crire n’importe quoi en se rĂ©fugiant derriĂšre une adresse courriel.

C’est le cas de ce commentaire "impoli" venant de ce va-ni-pied, non instruit, un bougre qui n’a aucune connaissance historique, ni un un niveau intellectuel digne de ce nom. Il n’y a qu’avoir la maniĂšre selon laquelle il Ă©crit certains mots, tel que "Hero" au lieu de HĂ©ros, j’en passe.

En effet, pour ma part, je ne vois rien de mal dans cet article de Monsieur Wina Lokondo que je respecte et j’ai toujours eu un grand respect sur ses coups de plume et effectivement, intellectuel, il est l’est par sa maniĂšre de rĂ©flĂ©chir, de prendre position. Est-ce faux le fait d’avoir fait cette analyse en parlant de l’aura du feu Etienne Tshisekedi et la fondant sur le passĂ©, l’itinĂ©raire acadĂ©mique et politique de l’illustre disparu? Qui ne sait pas qu’il fut le premier docteur en droit de l’universitĂ© Louvanium, alors disons que le pĂšre de chryso45 qui le fut? Qui ne sait pas que l’illustre disparu fut le directeur de l’ENDA (Ecole Nationale de Droit et Administration), allez-y demander au pĂšre biologique de Monsieur Aubin Minaku, il vous dira qui est cet homme. Vous l’appelez "Papa" Etienne Tshisekedi, il n’est pas ton pĂšre biologique et il ne peut pas, tel que je le connais, souhaiter avoir un fils d’un niveau aussi mĂ©diocre comme toi.

Je passe outre ce qu’il a assumĂ© comme fonction politique que notre cher Wina a repris avec emphase, Ă  titre indicatif, sa constance, son combat politique de rĂ©sistant, ses idĂ©aux pour lesquels il a su se battre et mourir. Et alors, je dois m’interroger quel est l’itinĂ©raire existentiel du pĂšre de chriso45. Je suis sĂ»r qu’il est ignare comme son indigne fils car un pĂšre digne de ce nom, responsable et Ă©duquĂ©, ne peut pas avoir un fils sans consistance, mal Ă©levĂ©.

Si tu ne le sais pas autant te taire car ton analyse est Ă  cĂŽtĂ© de la plaque. C’est de la jalousie, de la haine et la mauvaise foi qui t’animent. Renseigne-toi bien sur le combat de cet homme, une bibliothĂšque vivante, un sage et pĂšre de la dĂ©mocratie en RDC. Un vĂ©ritable rĂ©sistant dans toutes ses veines.

Tiens, le 23 mai 1997, une semaine aprĂšs la victoire de l’AFDL sur le rĂ©gime ignoble et barbare de Mobutu, qui a parlĂ© le premier pour fustiger la politique de Laurent DĂ©sirĂ© Kabila? Qui a demandĂ© le dĂ©part des troupes Ă©trangĂšres et que leurs gouvernements respectifs nous donnent la facture? Est-ce ton pĂšre ou ton grand pĂšre?

C’est facile Ă  critiquer et difficile Ă  proposer. Sache que le tango se joue toujours Ă  deux et le dialogue aussi. Tout le monde reconnait aujourd’hui la justesse de sa position. C’est un baobab qui vient de tomber et par rapport Ă  l’analyse de Monsieur Wina, il a totalement raison, sur toute la ligne sur l’hĂ©ritage du sphinx de Limete.

Ton commentaire enfantin et partisan est indigne, il aurait fallu que tu te taises. Commence par d’abord par ĂȘtre sĂ©rieux et responsable. Ne sois pas lĂąche en te cachant derriĂšre le pseudonyme chryso45, sois responsable de tes actes, de tes Ă©crits et assume-les. j’ai dit. Albert KABONGO.



Muana ya mokolo lopango [Muana@yahoo.fr] 09/03/2017 22:03:18
@ Albert Kabongo,

Tshisekedi Ă©tait un homme public. Son ouvre doit ĂȘtre laissĂ©e Ă  l’apprĂ©ciation de tous. Votre message ne contient rien qui puisse contribuer aux dĂ©bats d’idĂ©es. Vous ĂȘtes dans les insultes inutiles, les dĂ©nigrements gratuits... c’est limite tribalo-fanatisme.

On peut ne pas ĂȘtre d’accord avec les autres mais priĂšre de rester poli et courtois autant que faire se peut. L’adresse et la vĂ©ritable identitĂ© de Cryso vous serviront Ă  quoi ? À lui casser la g... comme font les kuluna de kingakati ?

Moi, je n’ai pas souvenir de Tshisekedi dĂ©nonçant les massacres dans l’est, les charniers dont celui de Maluku, le pillage du pays, la main mise de Kagame... plutĂŽt que de m’insulter donner moi des liens prouvant le contraire... c’est ça le dĂ©bat d’idĂ©es.

Quand vous dites que le dialogue lui donne raison, je ne suis pas de votre avis. Pourquoi aller négocier avec un imposteur rwandais en fin de mandat. Et à ce jour quel est le résultat ?

Seuls les rĂȘveurs pensent que Kagame et ses vassaux partirons par le dialogue bidon et les Ă©lections. Ceci n’est que mon avis.

Cordialement



Elombe [Odimba@hotmail.fr] 10/03/2017 09:48:44
Les congolais ont cette facultĂ© Ă  rĂ©Ă©crire l’histoire, ĂĄ la revisiter selon les opinions de chacun. Tshisekedi n’a pas commencĂ© la politique avec l’arrivĂ©e de l’AFDL, il ne fait parti d’aucune gĂ©nĂ©ration spontanĂ©e. Son parcours politique et ses engagements sont ĂĄ l’image de l’ambiance qui prĂ©vaut aujourd’hui dans notre pays, il en est mĂȘme tragiquement l’un des principaux acteurs. Jeune commissaire gĂ©nĂ©ral aprĂšs le 1er coup d’Etat de Mobutu, tĂȘte pensente du systĂšme Mobutu aprĂšs son 2e coup d’Etat de 1965, ami et ennemi de Mobutu. Je ne dis pas que Tshisekedi n’a pas Ă©tĂ© opposant, il a mĂȘme Ă©tĂ© trop ĂĄ mon goĂ»t, car il convient de s’interroger si vraiment Tshisekedi ne prĂ©fĂ©rait pas le confort de la critique facile quand on a pas les mains dans cambouis. Plusieurs fois il a eu l’occasion de prendre les rĂȘnes du pouvoir, il a souvent fait preuve d’inconsĂ©quence et parfois de manque de stratĂ©gie et de vision. Son impulsivitĂ©, ses saut d’humeur ont parfois plongĂ© notre pays dans des drames. De grĂące, il n’était ni un ange ni un diable qu’on voudrait nous prĂ©senter aujourd’hui, il Ă©tait un ĂȘtre humain avec ses qualitĂ©s et ses insuffisances. Mais n’oublions pas qu’il s’agit ici d’une cause qui nous dĂ©passe tous, c’est ĂĄ dire du Congo, alors trĂȘve de caricatures et de postures. Tshisekedi n’est pas le pĂšre d’une quelconque dĂ©mocratie au Congo pour la simple et Ă©vidente raison que la dĂ©mocratie n’existe pas dans ce pays, du moins pas encore. Á la lumiĂšre de toutes Ă©tapes de son parcours politique, les historiens seront chargĂ©s de dĂ©terminer le poid de son hĂ©ritage pour la postĂ©ritĂ©. HĂ©ros ou pas hĂ©ros, l’avenir tranchera comme il l’a fait pour Lumumba dont l’uninamitĂ© n’a fait le moindre doute aux yeux de tous ses comptriotes Congolais.



Nkomi Mbuta [nkomimbuta@gmail.com] 10/03/2017 14:15:44
Albert Kabongo je vous comprend en tant que muluba vous dĂ©fendez votre mulopwe mais la vĂ©ritĂ© est tĂȘtue . Etienne Tshisekedi n’ est cet hĂ©ros que certains comme vous veulent nous faire brosser le tableau ... Ceux qui n’ ont pas la mĂ©moire courte n’ ont pas oubliĂ© ses alliances avec les rwandais du RCD Goma ... Et tout ça dans le but de torpiller JP Bemba . Car selon lui le poste du premier ministre lui Ă©tait prĂ©destinĂ© depuis sa naissance . Personne n’ ont plus n’ a oubliĂ© ses visites nocturnes Ă  Gbadolite ou il allait danser le tango avec Mobutu ; opposant le jour , collabo la nuit . Vous dites constant ? N’ avait il pas dĂ©clarĂ© la veille du 19 dĂ©cembre dernier que Hippolyte Kanambe ne serait plus prĂ©sident une fois minuit passĂ© car son mandat aura pris fin ? Et deux jours plus tard qu’ est il advenu ? Ce monsieur s’ est mis Ă  nĂ©gociĂ© avec le diable qui occupait toujours le fauteuil prĂ©sidentiel . Si c’ est ça que vous appelez inconstance alors lĂ  vous prenez tous les congolais pour des naifs et des idiots.
Heureusement que certains sont là pour vous rafraßchir la mémoire .


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.