AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
13 Février 2017

Flash :

Bruxelles : l’ambassade du Congo-Kin durcit les conditions de délivrance du visa

 

Une manifestation organisée le 17.09.2016 à un jet de pierre de l’ambassade du Congo-Kin à Bruxelles.

Une ambiance électrique était perceptible au cours de la matinée de lundi 13 février à la chancellerie de l’ambassade du Congo démocratique à Bruxelles, sise 30 rue Marie de Bourgogne. Plusieurs Congolais naturalisés Belges exprimaient leur colère à la suite du durcissement des conditions d’obtention du visa de voyage. "Avant, la représentation diplomatique congolaise à Bruxelles n’exigeait qu’une attestation de bonnes vies et moeurs", explique un "Belgo-Congolais". Celui-ci dit avoir annulé une visite familiale et d’affaires qu’il comptait effectuée à Kinshasa et au Katanga. Un autre de confirmer : "Depuis quelques jours, le service visa a durci les conditions d’obtention du visa. Il est exigé aux voyageurs belgo-congolais une lettre d’invitation légalisée à l’hôtel de ville à Kinshasa. Cette démarche coûte pas moins de 200 USD". Ces natifs du Congo-Kinshasa peinent à comprendre le bien-fondé de cette oukase. Selon une source diplomatique qui a requis l’anonymat, cette mesure sera d’application jusqu’à l’organisation des funérailles d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. "Les instructions ont été données dans ce sens à certaines ’ambassades sensibles’ pour décourager les ’combattants’ désireux de descendre dans la capitale congolaise à l’occasion des obsèques du leader de l’UDPS". Cette situation ne pourrait que renforcer l’opinion largement répandue au sein de la diaspora congolaise d’Europe et d’Amérique selon laquelle "Joseph Kabila" serait "le fondé de pouvoir d’un régime d’occupation". "Les Zaïro-Congolais n’ont pas souvenance de ce genre de tracasseries administratives à l’époque de Mobutu Sese Seko", clament quasiment en choeur trois infortunés voyageurs joints par la rédaction de Congo Indépendant. Affaire à suivre.

Info Congo Indépendant
© Congoindépendant 2003-2017

 

7 Réactions

Joris [joris@gmail.com] 14/02/2017 07:04:23
Quelle bĂŞtise en sachant que le premier ministre lui-mĂŞme est un belge !



Lidjo [lidjoma@gmail.com] 14/02/2017 09:30:20
On pleure maintenant mais ce sont les mêmes qui ont négocié avec lui au lendemain de la fin de son mandat pour le maintenir au pouvoir. Vous l’avez fait de nouveau chef, que croyez vous qu’il puisse faire. Eh bien vous brimez. Voilà ce qui arrive lorsque l’on devient des masses populaires corvéables à merci. Avec ça, l’état congolais a démissionné de la gestion de sa fonction sociale pour la transférer aux familles de la diaspora devenues des esclaves consentants de leurs familles restées au pays pour tout : fêtes, décès, école, soins de santé, provisions,médicaments etc.. Et on feint de s’étonner du défi permanent de cette diaspora contre ce régime.



MUTENDO NE MPUTU [mutendonemputu@yahoo.fr] 14/02/2017 09:55:16
Bonjour, les Congolais sont pris en otage par une bande des voyous sans légitimité constitutionnelle, qui se maintiennent au pouvoir par la force des armes. Notre responsabilité est de les chasser par la force même avec les armes.



Nkomi Mbuta [nkomimbuta@gmail.com] 14/02/2017 11:44:11
Mais que ce qu’ on attend pour bouter le feu à cette succursale de l’ ANR ? Il faut détruire cet édifice qui ne sert à rien d’ autre qu’ à soutirer de l’ argent aux congolais pour enrichir les occupants rwandais et tous les charognards du pprd . Comment un étranger se permet d’ empêcher les fils et filles du terroir de rentrer chez eux ?



KUM [kumab2009@hotmail.com] 14/02/2017 12:41:03
Il n’y a pas un seul vrai Congolais qui ne sache pas que Hippolyte Kanambe dit "Joseph Kabila" est le fondé de pouvoir du régime d’occupation dirigé par le satrape des mille colline, alias "kingo fioti".



Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 14/02/2017 13:56:03
Si vous ne vous réveillez pas maintenant, dans dix ans, vous allez devoir passer un examen de kinyarwanda pour obtenir le visa vous autorisant à vous rendre dans votre propre pays.



alexis befembo [alexis.befembo@gmail.com] 17/02/2017 22:38:52
Les traîtres ne sont pas loin pour les identifier !
Ce sont nos propres frères les sois disant collabos, les natifs propres du pays pour plaire à leur chef, inventent des pareilles techniques pratiquées à une autre époque des années de la guerre froide.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.