AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal
13 Février 2017

Funérailles de Tshisekedi : Mgr Gérard Mulumba en «sapeur-pompier» ?

 

La dépouille d’Etienne Tshisekedi exposée au Palais du Heysel

Près de deux semaines après le décès d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba à Bruxelles, une polémique pour le moins glauque fait rage entre la famille du défunt et le «clan kabiliste». Quelle est la date du rapatriement de la dépouille du feu Président de l’UDPS et Président du Conseil des sages du Rassemblement ? Où sera-t-elle inhumée ? Ces deux questions sont au centre d’une vive controverse. Ce n’est pas tout. Evêque de Mweka et frère cadet de l’illustre disparu, Mgr Gérard Mulumba Kalemba, 79 ans, est arrivé, le jeudi 9 février, à Bruxelles. Celui-ci va co-animer, lundi 13 février, une conférence de presse. Des observateurs croient savoir que le prélat va saisir cette occasion pour éteindre le feu qui couve sous les cendres.

«La famille du président Etienne Tshisekedi wa Mulumba et la représentation de l’UDPS en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg (Belux) ont l’honneur de vous inviter à la conférence de presse qu’elles organisent ce lundi 13 février 2017 à 11 heures, au Presse Club Brussels Europe, rue Froissart 95 à 1040 Bruxelles (…) », lit-on dans un communiqué publié par la représentation de cette formation politique au «Belux».

Outre Mgr Mulumba, le texte indique que la conférence aura deux autres co-animateurs. Il s’agit de Félix Tshisekedi Tshilombo et d’André Kabanda, respectivement secrétaire général adjoint de l’UDPS et représentant de cette formation politique en Belgique. Thème : «La communication de la famille et du parti quant à la suite des obsèques de l’illustre disparu ».

Quelques minutes après l’annonce du décès de «Tshitshi», «La Fédération de l’Union Pour la Démocratie et le Progrès Social » avait publié un communiqué nécrologique précisant que «le programme détaillé des funérailles vous sera communiqué ce jeudi 02 février 2017 dans le courant de la journée afin de permettre à chacun de lui rendre un dernier hommage.» Ce «programme détaillé» est toujours attendu. Cela fait déjà douze jours. Pourquoi ?

Controverse

A Kinshasa, certains confrères jubilent déjà en annonçant que le corps d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba devrait être rapatrié le vendredi 17 février. Aucune «source autorisée» n’est citée à l’appui. On espère que l’avenir leur donnera raison.

Au moment où ces lignes sont écrites, le pouvoir kabiliste et la famille tant politique que biologique de Tshisekedi étaient loin d’accorder leurs violons en ce qui concerne le rapatriement du corps et le déroulement des obsèques.

Dans une déclaration faite mardi 7 février, le ministre de la Communication Lambert Mende Omalanga a annoncé que «sur instruction du chef de l’Etat», le gouvernement va prendre en charge tous les frais y afférents. Il a annoncé également la mise sur pied d’une structure chargée de piloter l’organisation matérielle des funérailles.

Les préalables de l’UDPS

Appliquer l’Accord du 31 décembre. Dans une réaction, le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-A-Kabund a balayé du revers de main les propos de Mende. Selon lui, la famille tant biologique que politique du défunt entend «coordonner» toutes les cérémonies. Ce qui veut dire que le corps sera exposé non pas au Palais du peuple mais au siège de l’UDPS à Limete. Le rôle des «autres partenaires», a-t-il souligner, devrait se limiter à une forme «d’appui». Pas plus.

Jusqu’à ce dimanche 12 février, l’UDPS subordonnait le rapatriement des restes de son défunt Président à plusieurs préalables. Primo : la nomination du Premier ministre et la formation du gouvernement conformément à la l’Accord de la Saint Sylvestre. Secundo : la construction d’un mausolée. Le parti propose trois sites : Limete (entre la 10 ème et la 11ème rue), le Palais de justice ou le Pont Kasa Vubu.

Dans une récente interview accordée au journaliste Pierre Boisselet de Jeune Afrique, « Félix » a enfoncé le clou en précisant notamment que les Congolais pourront se recueillir devant le corps de son père « dès que nous aurons réglé les problèmes ». Et d’ajouter : «Comme les Congolais, nous, sa famille, pensons qu’il appartient au patrimoine national et qu’il mérite d’avoir un mausolée, plutôt que d’être enterré au cimetière. Nous discutons avec le gouvernement sur ce point pour définir l’endroit idéal.»

Ministre congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu vient de séjourner à Bruxelles. On imagine qu’il a pu s’entretenir avec les membres les plus influents de la famille Tshisekedi. A tort ou à raison, des observateurs ont noté la « discrète facilitation » de la Belgique à travers le chef de sa diplomatie, le libéral francophone Didier Reynders.

Et revoici Mende

Dans la capitale congolaise, le « bureau politique » de la majorité présidentielle a soufflé, vendredi 10 février, sur les braises en affirmant, par la bouche du ministre Mende, que l’Accord du 31 décembre 2016 n’est pas gravé dans le marbre. En clair, la disparition d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba laisse vacant le poste de Président du Conseil national du suivi de l’accord. Au motif que cette fonction lui a été concédée intuitu personae.

Ces propos ont fait bondir Pierre Lumbi Okongo, le président en exercice du G7. L’ancien conseiller spécial en matière de sécurité n’a pas trouvé des morts assez durs pour fustiger cette prise de position. «Je pense qu’il faut être sérieux», a-t-il lancé sur les ondes de RFI avant d’ajouter : « Le président du Conseil national de suivi de l’accord, c’est le président du Conseil national des sages. On n’a pas dit que c’était Etienne Tshisekedi. C’est clair là-dessus, ça n’a pas été personnalisé».

Gaffeur, Mende a réussi la performance d’apporter du grain à moudre aux tshisekedistes qui jurent leurs grands dieux que "Joseph Kabila" serait "allergique" au respect de la parole donnée. "Joseph Kabila est un tricheur impénitent", ricane un opposant.

Dans un communiqué daté du 9 février 2016, l’organisation de défense des droits humains «La Voix des Sans Voix pour les Droits l’Homme» (VSV) dit redouter des «violences» lors du rapatriement de la dépouille de Tshisekedi wa Mulumba.

Pour apaiser les esprits, la VSV exhorte le gouvernement à «prendre en compte les préalables de l’UDPS (…) afin que les obsèques se déroulent dans la sérénité la plus totale». La VSV sera-t-elle entendue ? C’est à voir. «C’est la dérive totale, confiait dimanche, à l’auteur de ces lignes, un des faucons de la Majorité. Nous laissons la famille biologique et politique du défunt s’empêtrer dans la bêtise». Tous les yeux sont tournés vers un "sapeur-pompier" nommé Mgr Gérard Mulumba...

Baudouin Amba Wetshi
© Congoindépendant 2003-2017

 

5 Réactions

Elombe [Odimba@hotmail.fr] 13/02/2017 05:21:11
Le chantage auquel se livre les responsibles de l’UDPS sur les obsèques de Mr Tshisekedi equivaut à une profanation. Conditionner les cérémonies des obsèques de Tshisekedi à la nomination d’un nouveau 1er Ministre est non seulement indécent, mais surtout un manque de respect à Celui qui vient de nous quitter pour toujours. Leurs querelles minables sur la dépouille de Mr Tshisekedi sont indignes. Ils veulent faire leurs carrières politiques sur les restes de ce grand homme qui du reste appartient à tous les congolais. Les Obscures politiciens du genre Kabund et ses acolytes se couvrent de ridicule en voulant se faire une place au soleil dans des conditions aussi douteuses pour le peuple Congolais. Ia brutalité qu’on a fait subir à Mr Alexis Mutanda ancien compagnon de Mr Tshisekedi en dit long sur les méthodes de voyous des certains dirigeants de l’UDPS. Nous espèront que son frère cadet, en homme de Dieu va ramener un peu de raison et de cérénité dans les esprits pour que Mr Tshisekedi puisse reposer en paix pour l’éternité parce qu’il le mérite bien.



Lidjo [lidjoma@gmail.com] 13/02/2017 08:41:33
Est ce qu’il revient à la famille biologique et politique d’imposer la construction d’un mausolée ? Est ce que celui-ci(mausolée) ne s’imposera-t-il pas plus tard au vu de l’action de l’acteur politique que fut Etienne Tshisekedi ? Cela donne l’image d’un marchandage malsain.



Jo Bongos [jo.bongos@msn.com] 13/02/2017 15:57:42
Le fils aîné d’Etienne Tshisekedi, Jean-Claude Mulumba doit prendre ses responsabilités. Il ne doit pas laisser la dépouille de son père devenir l’objet d’un marchandage politique odieux. Si la famille décide d’inhumer le défunt en Belgique, qu’elle le fasse. C’est son droit. Mais conditionner le rapatriement de la dépouille du défunt à la construction d’un mausolée et la nomination de son frère Félix comme premier-ministre dépasse tout entendement… bantou. C’est RIDICULE !
A un moment, il faut être sérieux. Le vieux ne mérite pas ce spectacle nombriliste idiot.



Michel-Albert Muzungu [mimuz2@yahoo.fr] 13/02/2017 20:42:45
Demander que la depouille de leur pere et frere soit acceuillie en RDC dans de conditions dignes et par un Gouvernement legitime (issu du Compromis du 31 Dec. comme l’aurait voulu le Pere de la Democratie ETwM) n’est du tout "Indecent" comme le pretendent les bandes a Kabila et a Badibanga.

C’est qui est plus d’indecent et une grosse insulte a la memoire de ETwM c’est la tentative manifeste et maladroite des bandes Kabilistes de profiter de la disparution de ce Heros pour cracher sur les termes de l’Accord de la Saint Sylvestre et commencer a exiger sa "re-ecriture" comme soutiennent ouvertement de vagabonds ex-RCD-Goma de la trempe de KinKiey et Mende.

Pire, Kabila et sa bande tenteraient de "s’acheter" la depouille de ETwM en essayant de corrompre certains membres vereux de la Famille du defunt, pour ensuite s’en debarrasser comme ils l’ont fait avec la depouille de Flory Chebeya et autres. (Demandez-vous ce fait She Okitundu a Bruxelles). La veuve Chebeya fut la toute premiere a mettre en garde la Famille d’ETwM.

Nous ne sommes ni de l’UDPS, ni du RASSOP. En fait, nous ne croyons pas que Felix Tshilombo possede l’etoffe d’un 1er Ministre vu son parcours et manque d’experience dans la gestion meme d’un ministere, une province, ou encore moins d’un Gouvernement de Crise en cette periode tres difficile.

Felix serait incapable de realiser en 10 ou 12 mois ce que le roublard Kabila et ses quatre 1er ministres n’ont pas pu realiser depuis 2011, des Elections credibles. Kabila continuerait a tirer toutes les ficielles durant la Transition par le biais de son controle sur les ministeres clefs et toute la Territoriale.

Mais, en fin de comptes, les Familles biologiques et politiques d’ETwM ont droit aux obseques dignes d’ETwM, et d’en definir les conditions. Ce n’est pas a Kabila et Badibanga, roublards, de tenter d’en tirer profit politique.



GERMAIN [flower200980@yahoo.de] 13/02/2017 22:39:55
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles d’EMEMEYA.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles de MARIE MISAMU.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles de PAPA WEMBA VIVA LA MUZIKA.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles de MALU MALU.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailes des Kongolais de la fosse commune de MALUKU.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles des combattants tues par les BANA MURA en janvier 2015.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles des combattants tues en decembre 2016 par les BANA MURA et LEGIONS ETRANGERES ZIMBABUEENNE, SUD AFRICAINE, RWANDAISE, OUGANDAISE, BURUNDAISE..
Moi, HYPPOLITE KANAMBE, je prends en charge les funerailles de GRAND HOMME KONGOLAIS, ETIENNE TSHISEKEDI.
Moi, HYPPOLITE KANAMBE avec mes milliards de dollars caches au PANAMA, KONGORAIS ne vous en faites pas, pas de soucis, je prendrai en charge les funerailles tous les KONGORAIS.
PAPA HYPPOLITE KANAMBE, MAMA OLIVE LEMBE, biso bana nayo, kotika biso te, SUNGA BISO, NZAMBE APAMBOLA YO NA MAMA OLIVE.
Vraiment, c’est rigolo et ridicule. C’est quoi ca comme theatre!
HYPPOLITE KANAMBE entre au KONGO en 1997, sans 1 likuta en poche, sans calecon et avec ses BOTTES EN CAOUTCHOUC, aujourd’hui bombe ses biceps et sa torse, fier de lui, humilie tous les kongolais et nos dignitaires.
C’est ridicule et humiliant lorsque le TCHAKU NATIONAL MENDE OMARANGA RAMBERT du matin au soir sur les ondes de RTNC declare que " LE PRESIDENT ILLEGAL ET ILLEGITIME HYPPOLITE KANAMBE ALIAS JOSEPH VA PRENDRE EN CHARGE LES FUNERAILLES DE CE GRAND HOMME KONGOLAIS ETIENNE TSHISEKEDI ". Pas de repliques des kongolais. Mais ce fameux je prends en charge, c’est l’argent des contribuables kongolais, de nos parents qui travaillent durs, a la sueur de leurs fronts, exploite sans pardon par HYPPOLITE KANAMBE COMME DES ESCLAVES. Pour cela, je suis entierement du cote de la famille biologique et politique du defunt ETIENNE TSHISEKEDI. Le mieux que le peuple Kongolais organise les funerailles sans la participation de HYPPOLITE KANAMBE, surtout montrer a ce gouvernement fantoche et l’occupant que les kongolais unis sont capables d’enterrer les siens. NE NOUS LAISSONS PAS SE FAIRE RIDICULER DEVANT UN TAXIMAN VENU DE TANZANIE.
HYPPOLITE KANAMBE ET TRAITRES DEHORS! DEHORS, DEHORS, DEHORS. LUWIDIE? DEHORS HYPPOLITE KANAMBE! VUTUKA KUNA RWANDA.
ALLE VERRAETER RAUS. KEIN PLATZ IN KONGO FUER VERRAETER.


 

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.