AccueilCharteQui sommes-nous?RédactionAidez votre journal

Editorial

Une "catastrophe nationale" nommée "Joseph Kabila"
Le 26 janvier 2001, "Joseph Kabila", âgé de 29 ans, était investi en qualité de président de l’ex-Zaïre, rebaptisé République démocratique du Congo. Des juristes - c’est le cas notamment du procureur général de la République[Lire la suite]


Archives

Nos confrères ont écrit
B.Tshibala :«un calendrier réaliste dans quelques jours» pour des élections en RDC

Communiqué
Massacres Ă  Beni:Violence politique, dissimulation, et cooptation

Communication politique
Manifeste du Citoyen Congolais "Esili"

Dernières nouvelles
Haut-Katanga : Pande Kapopo proclamé gouverneur élu par la Cours d’appel de Lubumbashi

Kinshasa : Tshibala est de retour...

Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a regagné Kinshasa dimanche 17 septembre. L’ex-secrétaire général adjoint de l’UDPS vient de passer près de deux semaines à Paris où il aurait subi une intervention chirurgicale au niveau oculaire dans un hôpital de la place. A en croire le successeur de Samy Badibanga, les relations entre le Congo-Kinshasa et la France "sont excellentes". Et pourtant. Le "Premier" congolais qui est réputé un homme sans pouvoir n’a rencontré aucun officiel français. Dans deux interviews accordées à TV5 Monde et RFI, "Bruno" a profité pour régler ses comptes avec "monsieur Félix". Ceux qui espéraient des clarifications sur les véritables attentes des citoyens ont dû déchanter. De l’avis général, les propos de l’ex-opposant manquaient une certaine "majesté". Bref, ils volaient bas...

Rentrée parlementaire : Tshibala sous le coup d’une motion

La rentrée parlementaire qui s’est déroulée, vendredi 15 septembre, s’annonce chaude à l’Assemblée nationale.Une motion contre le Premier ministre, Bruno Tshibala, est déjà en gestation. Son auteur, le député de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Crispin Mbindule, voudrait à travers cette motion obtenir des explications du chef du gouvernement sur la non exécution du budget 2017, adopté pourtant au parlement et promulgué par le chef de l’État. [Lire la suite]

Passeport "semi-bio" : Aggée Matembo commet un excès de pouvoir

Dans un communiqué publié le vendredi 15 septembre, le vice-ministre des Affaires étrangères Aggée Matembo Toto annonce l’invalidation du passeport semi-biométrique. Cette directive qui ne repose sur aucune base légale sortira ses effets dès le 16 octobre prochain, soit dans un mois. [Lire la suite]

Meurtre des experts onusiens : l’étau se ressere autour de Kalev Mutondo

"Le journalisme est investigation", disait le journaliste belge Réné Haquin, célèbre pour ses chroniques judiciaires. Un journaliste est donc par définition un investigateur. C’est le travail auquel se livre actuellement la journaliste Sonia Rolley qui était encore, il y a peu, la correspondante permanente de RFI au Congo-Kinshasa. Son visa de séjour n’a pas été renouvelé. Pendant que la "justice militaire" congolaise fait mine de juger quelques "seconds couteaux" au tribunal de garnison de Kananga, "Sonia" mène une enquête parallèle dans le pur style de l’inspecteur Colombo de la fameuse série américaine. La journaliste qui semble avoir identifié le commanditaire et les exécuteurs de ce double homicide se garde de citer des noms. Une chose paraît de plus en plus sûre : des agents de la "direction action" de l’ANR (Agence nationale de renseignements) semblent avoir participé à cette "opération". Témoins gênants, les deux experts chargés d’enquêter sur les fosses communes au Kasaï Central devaient être éliminés. Ils auraient été piégés. A qui profite le crime? Poser la question, c’est y répondre. C’est un secret de Polichinelle que l’armée, la police et les "services" civils et militaires prennent leurs instructions auprès d’un seul homme et ne rendent comptes qu’à lui seul. Cet homme s’appelle : "Joseph Kabila". Procès d’intention? Allons donc! [Lire la suite]

Léonie Kandolo : « Les Africains doivent respecter les principes… »

Licenciée en gestion, consultante, militante des droits de la Femme, Léonie Kandolo est ce qu’on pourrait appeler une « femme de convictions ». Elle a fait partie des acteurs de la société civile ayant participé, du 15 au 17 août, à Chantilly, en France, à la rédaction du « Manifeste du Citoyen Congolais, Esili ». C’était à l’invitation de l’IDGPA (Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement en Afrique). La signature officielle dudit manifeste a eu lieu le vendredi 18 août au siège de la FIDH à Paris. L’activiste répond à quelques questions de Congo Indépendant.[Lire la suite]

Traité de tribaliste, Félix Tshisekedi tente de reconstituer son cabinet

Le directeur de cabinet du président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a rendu public, depuis le 9 septembre dernier, un communiqué dans lequel il dit apporter certaines "précisions" quant à la formation du cabinet de son chef Félix Tshisekedi qui, selon des observateurs, est composé à 89% des ressortissants kasaïens.[Lire la suite]

Opinion & débat
MĂ©dias : Le pouvoir doit arrĂŞter le pouvoir
Autres titres récents
Retour sur la question Tutsi
Ce que faire de la politique devrait signifier en RDC
Gouvernance : Où est le nœud du problème ?
 
Tout Kin en parle

Monsieur le ministre de la Communication et des…mensonges
Le Tout-Kinshasa politique a suivi, vendredi 1er septembre, les déclarations d’un certain lieutenant Anthony Mualushayi. Ce "sous-off" serait le porte-parole d’un prétendu secteur opérationnel de l’armée congolaise dans le « Grand Kasaï[Lire la suite]

Tous droits réservés © Congoindépendant 2003-2017                   mkz@congoindependant.com  Tél : +32 475 22 90 65.